BRIMONIDINE TARTRATE

Introduction dans BIAM : 18/6/1998
Dernière mise à jour : 4/12/1998
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    tartrate de 5-bromo-6-(2-imidazolidinyldénamino)quinoxaline

    Ensemble des dénominations


    CAS : 70359-46-5 DCIMr : TARTRATE DE BRIMONIDINE
    USAN : BRIMONIDINE TARTRATE
    bordereau : 3112
    code expérimentation : AGN-190342-LF
    code expérimentation : UK-14304-18
    rINNM : BRIMONIDINE TARTRATE

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ALPHA STIMULANT (principale certaine)

    2. AGONISTE ALPHA 2 ADRENERGIQUE

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agoniste préférentiel alpha 2 adrénergique.
      La baisse de pression intraoculaire est liée à une réduction de la formation d'humeur aqueuse et à une ouverture de la voie uvéo-sclérale.
      Possèderait une activité protectrice au niveau des cellules ganglionnaires de la rétine et du nerf optique par activation de l'expression du facteur de croissance bFGF.
      N'entrainerait pas de vasoconstriction rétinienne.

    Effets Recherchés

    1. DIMINUTION DE LA PRESSION INTRA-OCULAIRE (principal)

    2. ANTIGLAUCOMATEUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. GLAUCOME CHRONIQUE (principale)

    Effets secondaires

    1. SENSATION DE BRULURE OCULAIRE (CERTAIN RARE)

    2. FLOU VISUEL (CERTAIN RARE)

    3. ULCERATION CORNEENNE (CERTAIN RARE)

    4. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN RARE)

    5. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    6. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. SYNDROME DEPRESSIF

    2. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    3. INSUFFISANCE VASCULAIRE CEREBRALE

    4. SYNDROME DE RAYNAUD

    5. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      En l'absence d'information.

    2. ALLAITEMENT
      En l'absence d'information.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAOCULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle en instillations intraoculaires chez l'adulte:
    - Une goutte d'une solution à 0,2% dans le cul de sac conjonctival inférieur 2 fois par jour (espacer les instillations de 12 heures).

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE à 3 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Administré en collyre. L'effet hypotenseur oculaire maximum est onservé 2 heures après l'instillation.
    Répartition
    Présent en faible concentration dans la circulation générale.
    Se lie de manière réversible à la mélanine dans les tissus oculaires.
    Demi-Vie
    3 heures.
    Non modifiée chez les sujets âgés.
    Métabolisme
    Métabolisem hépatique faisant intervenir l'aldéhyde oxydase et le cytochrome P450.
    Elimination
    Voie rénale:
    Eliminé principalement par les urines sous forme métabolisée.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil