BASILIXIMAB

Introduction dans BIAM : 22/4/1999
Dernière mise à jour : 12/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    Immunoglobuline G1, anti-(récepteur de l'interleukine 2 humain) (chaîne gamma1 de l'anticorps monoclonal chimérique homme-souris CHI621), dimère du disulfure avec la chaîne légère de l'anticorps monoclonal chimérique homme-souris CHI621

    Ensemble des dénominations


    CAS : 179045-86-4 DCIR : BASILIXIMAB
    bordereau : 3139
    code expérimentation : SDZ CHI 621
    dci : basiliximab
    rINN : BASILIXIMAB

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 21/12/2000

    Proprietés Pharmacologiques

    1. IMMUNOSUPPRESSEUR (principale certaine)

    2. ANTAGONISTE DE L'INTERLEUKINE 2 (principale certaine)
      - Clin Pharmacol Ther 1998;64:66-72.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      L'activité immunosuppressive est due à la suppression de l'effet de l'IL2. En bloquant la sous-unité alpha (CD25) du récepteur à l'IL2, le basiliximab prévient la fixation de l'IL2 sur les lymphocytes T et inhibe la réponse proliférative. En association avec la ciclosporine et la prednisolone, réduit l'incidence et la sévérité des épisodes de réjection aiguë. La fréquence des infections et des cancers ne serait pas augmentée.

    Effets Recherchés

    1. IMMUNOSUPPRESSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. GREFFE DE REIN (principale)
      Prévention deu rejet aigu, en association avec le traitement immunosuppresseur habituel.

    2. PSORIASIS (à confirmer)
      Amélioration importante de 2 patients atteints de formes sévères :
      - Arch Dermatol 2000;136:675-676.

    Effets secondaires

    1. ANTICORPS ANTIMURINS (CERTAIN RARE)

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etude chez le singe.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE
      Et aux protéines murines.

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE(EN PERFUSION)

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie veineuse : vingt milligrammes 2 heures avant la transplantation puis vingt milligrammes 4 jours après la transplantation.
    Le produit est perfusé en 20 à 30 minutes.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    La concentration plasmatique est voisine de 5 à 10 mg/l après une injection de 15 à 20 mg par voie veineuse.
    Répartition
    Moins de 24 heures après l'injection, 90% des récepteurs à l'IL2 sont inactivés. Le niveau d'inhibition persiste 4 à 6 semaines après l'injection de 2 fois 20 mg.
    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination terminale chez les patients transplantés rénaux est en moyenne de 13 jours chez l'adulte et de 9 jours chez l'enfant :
    - Drugs 1999;57:210.

    Bibliographie

    - Lancet 1997;350:1193-1198.
    - Transplantation 1999;67:276-284.
    - Drugs 1999;57:207-213.
    - Dossier d'information technique produit SIMULECT 1999, NOVARTIS PHARMA SA (CREATION).

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil