CIDOFOVIR

Introduction dans BIAM : 26/10/1999
Dernière mise à jour : 1/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    acide [[(1S)-2-(4-amino-2-oxopyrimidin-1(2H)-yl)-1-(hydroxyméthyl)éthoxy]méthyl]phosphonique

    Ensemble des dénominations


    CAS : 113852-37-2 DCIR : CIDOFOVIR
    bordereau : 3142
    code expérimentation : GS-0504
    code expérimentation : GS-504
    dci : cidofovir
    rINN : CIDOFOVIR

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 21/12/2000

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIVIRAL (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Analogue de la cytidine. Après pénétration dans la cellule, le cidofovir est phosphorylé en métabolite capable d'inhiber la réplication virale en bloquant la synthèse de l'ADN. Agit en inhibant de manière compétitive et sélective l'ADN polymérase virale. Agit sur le cytomégalovirus dont certaines souches sont résistantes au ganciclovir et au foscarnet.

    Effets Recherchés

    1. ANTIVIRAL (principal)

    2. CYTOMEGALOVIRUS (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. RETINITE A CYTOMEGALOVIRUS (principale)
      Au cours du SIDA.
      - JAMA 1995;274:1109.
      - Ann Intern Med 1997;126:257.
      - Ann Intern Med 1997;126:264.
      - Arch Ophtalmol 1997;115:801-802.

    2. CONDYLOME ACUMINE (à confirmer)
      Efficace chez 12 sidéens par voie locale (application locale et/ou injection intralésionnelle) :
      - AIDS 1999;13:1978-1980.

    3. MOLLUSCUM CONTAGIOSUM (à confirmer)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE LOCALE

      Un cas décrit traité avec succès :
      - Lancet 1999;353:2042.

    Effets secondaires

    1. PROTEINURIE (CERTAIN FREQUENT)
      - Ann Intern Med 1997;126:257.
      - Ann Intern Med 1997;126:264.

    2. SYNDROME DE FANCONI (A CONFIRMER )
      Un cas associé à une insuffisance rénale aiguë :
      - Antimicrob Agents Chemother 1997;41:1846.

    3. INSUFFISANCE RENALE (CERTAIN FREQUENT)
      A été observée chez 12% des patients. Peut être prévenue par l'hydratation et la prescription de probénécide :
      - Therapie 1999;54:689-691.

    4. INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas ayant nécéssité le recours à l'hémodialyse :
      - Clin Infect Dis 1999;29:948-949.

    5. UVEITE (CERTAIN FREQUENT)

    6. IRITIS (CERTAIN FREQUENT)

    7. TROUBLE HEMATOLOGIQUE (CERTAIN FREQUENT)

    8. NEUTROPENIE (CERTAIN FREQUENT)
      - Ann Intern Med 1997;126:257.
      - Ann Intern Med 1997;126:264.

    9. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    10. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    11. ASTHENIE (CERTAIN FREQUENT)

    12. FIEVRE (CERTAIN RARE)

    13. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)

    14. PRURIT (CERTAIN RARE)

    15. HYPOTONIE OCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    16. CANCERIGENE CHEZ L'ANIMAL (CERTAIN )

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etude chez le rat, le lapin.

    2. EMBRYOTOXICITE CHEZ L'ANIMAL
      Etude chez le rat, le lapin.

    3. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE
      Information manquante.

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    2. GROSSESSE
      Embryotoxique chez l'animal.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    4. INSUFFISANCE RENALE

    5. PROTEINURIE

    6. ASSOCIATION AUX MEDICAMENTS NEPHROTOXIQUES

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intraveineuse chez l'adulte :
    - Traitement d'induction : cinq milligrammes par kilogramme de poids corporel une fois semaine pendant 2 semaines en perfusion sur une heure.
    - Traitement d'entretien : deux semaines après la fin du traitement d'induction, la dose d'entretien est de cinq milligrammes par kilogramme une fois toutes les 2 semaines sous surveillance stricte de la fonction rénale et en assurant une hydratation d'un ou deux litres de sérum physiologique par voie veineuse immédiatement avant et pendant la cure de cidofovir.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 2.50 heure(s) bêta
    - 2 - ELIMINATION 90 % voie rénale

    Absorption
    La biodisponibilité du cidofovir par voie orale étant faible (>5%), l'administration se fait par voie veineuse.
    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination plasmatique est en moyenne de 2,5 heures.
    Elimination
    *Voie rénale : environ 90% de la dose administrée sont éliminés dans les urines sous forme inchangée.

    Bibliographie

    - Monographie produit VISTIDE 1998, Laboratoires PHARMACIA & UPJOHN (CREATION).
    - Drugs 1999;58:325-345.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil