INSULINE GLARGINE

Introduction dans BIAM : 23/11/2000
Dernière mise à jour : 4/1/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [21A-glycine]30aB-L-arginine-30bB-L-arginine-insuline humaine

    Ensemble des dénominations


    CAS : 160337-95-1 DCIR : INSULINE GLARGINE
    bordereau : 3165
    code expérimentation : HOE901
    dci : insuline glargine
    rINN : INSULIN GLARGINE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : INSULINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. HYPOGLYCEMIANT (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Analogue biogénétique de l'insuline humaine dont les modifications apportées dans la nature des amino-acides, en permettant l'obtention d'un composé dont le point isoélectrique est proche de la neutralité, conduisent à un produit soluble au pH acide de la solution injectable mais précipitant au pH neutre du tissu sous-cutanée.
      L'insuline glargine est ensuite libérée de manière lente et régulière à partir de ces micro-précipités.

    Effets Recherchés

    1. HYPOGLYCEMIANT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DIABETE INSULINODEPENDANT (principale)
      La combinaison insuline lispro-insuline glargine est aussi efficace que la combinaison insuline lispro -insuline NPH:
      - Diabetes Care 2000;23:1666-1671

    Effets secondaires

    1. GLYCEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN FREQUENT)

    2. LIPODYSTROPHIE (CERTAIN RARE)
      Au point d'injection.

    3. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN RARE)

    4. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN TRES RARE)

    5. ANTICORPS ANTI-INSULINE (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    3. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.
      Sauf lorsqu'elle est administrée pour traiter les diabètes insulino-dépendants. Une notification écrite des diabètes insulino-dépendants par un endocrinologue ou un médecin d'équipe est nécessaire.

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Voies d'administration

    - 1 - SOUS-CUTANEE

    Posologie et mode d'administration

    Utilisée en injection sous-cutanée une fois par jour au coucher à des doses voisines des doses habituelles des insulines de longue durée d'action. Lors d'un transfert on débutera en réduisant de 20% la dose journalière durant la première semaine puis la posologie sera adaptée à la réponse.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Après injection sous-cutanée, forme des micros-précipités qui vont libérer l'insuline de manière lente et régulière sans former de pics plasmatiques.
    Métabolisme
    Partiellement métabolisée à l'extrémité carboxyle de la chaîne bêta par perte des résidus arginine.

    Bibliographie

    - Drugs 2000;59:253-260.
    - AMM européenne produit LANTUS.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil