CEFATRIZINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 16/5/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    acide (6R,7R)-7-[(R)-2-amino-2-(p-hydroxyphényl)acétamido]-8-oxo-3-[(v-triazol-4-ylthio)méthyl]-5-thia-1-azabicyclo[4.2.0]oct-2-ène-2-carboxylique

    Ensemble des dénominations

    BAN : CEFATRIZINE
    CAS : 51627-14-6
    DCF : CEFATRIZINE
    DCIp : CEFATRIZINE
    USAN : CEFATRIZINE
    autre dénomination : CEPHATRIZINE
    code expérimentation : BL-S640
    code expérimentation : S-640P
    code expérimentation : SKF-60771
    pINN : CEFATRIZINE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBIOTIQUE (principale certaine)
      Spectre antibactérien déterminé par la commission d'AMM:
      * Espèces habituellement sensibles:
      Staphylocoques, streptocoques, Streptococcus pneumoniae péni-S, Branhamella catarrhalis, Neisseria gonorrheae, pasteurella, Corynebacterium diphteriae, Propionebacterium acnes.

      * Espèces modérément sensibles:
      Hemophilus influenzae, salmonella, shigella, Citrobacter diversus, Proteus mirabilis, Clostridium perfringens, peptostreptococcus.

      * Espèces résistantes:
      Staphylocoques meti-R, Streptococcus pneumoniae peni-R ou I, entérocoques, listeria monocytogènes, enterobacter, serratia, Citrobacter freundii, providencia, Morganella morganii, Proteus vulgaris, Pseudomonas sp., acinetobacter, autres bacilles Gram - non fermentants, bactéroïdes, Clostridium difficile.

      * Espèces inconstamment sensibles:
      Klebsiella, Escherichia coli, fusobacterium, prevotella.

      En France, au moins 10 à 30 % des pneumocoques sont de sensibilité diminuée à la pénicilline.Cette diminution de l'activité intéresse toutes les bêtalactamines dans des proportions variables, et doit notamment être prise en compte pour le traitement des méningites en raison de leur gravité et des otites aigües moyennes où l'incidence des souches de sensibilité diminuée peut dépasser 20%.

    2. ANTIBACTERIEN (principale certaine)