FLUORURE DE SODIUM

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : FLUORURE SODIQUE
    autre dénomination : SODIUM FLUORURE
    bordereau : 2042
    sel ou dérivé : AMMONIUM BIFLUORURE
    sel ou dérivé : FLUORURE DE CALCIUM

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. APPORT DE FLUOR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      A des doses modérées, stimule la prolifération des ostéoblastes; à forte dose, inhibe la minéralisation de la matrice osseuse (effet toxique) :
      - Med Hyg 1996;54:2112-2116.

    Effets Recherchés

    1. APPORT DE FLUOR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CARIE DENTAIRE(PREVENTION) (principale)

    2. OSTEOPOROSE (secondaire)
      - JAMA 1980;243:446.
      - Q J Med 1984;53:145-164.
      Ostéoporose avec tassement vertébral :
      - Rev Prat 1989;39:237-238.
      Indication controversée :
      - Am J Med 1991;91,Suppl5B:37S-41S.
      - Am J Med 1993;95,Suppl5A:53S-61S.

    3. OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE (secondaire)
      Essai randomisé positif :
      - Ann Intern Med 1994;120:625-632.
      Essai randomisé positif :
      - Ann Intern Med 1995;123:401-408.

    4. METASTASE OSSEUSE (à confirmer)
      Toxicité à partir de 250 mg/j.

    5. CIRRHOSE BILIAIRE PRIMITIVE (à confirmer)
      Prévention de la déminéralisation osseuse associée. Essai contrôlé positif :
      - J Hepatol 1992;15:345-349.

    Effets secondaires

    1. DOULEUR OSSEUSE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    2. FRACTURE PATHOLOGIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

      Peut entraîner des fissures et des fractures spontanées :
      - Presse Med 1987;16:571-575.
      - Sem Hop Paris 1991;67:1755-1761.

    3. OSTEOSE CONDENSANTE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    4. OEDEME PAPILLAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    5. NEVRITE OPTIQUE RETROBULBAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    6. HYPOTHYROIDIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    7. ALTERATION DES DENTS (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    8. COLORATION DES DENTS (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

      Coloration brune.

    9. DERMATOSE ALLERGIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    10. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    11. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    12. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    13. GASTRITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    14. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT DE L'OSTEOPOROSE

    15. POLYARTHRITE (A CONFIRMER )
      RHUMATOIDE ( AGGRAVATION ).
      Un cas :
      - Arch Intern Med 1991;151:783-784.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    Posologie et mode d'administration

    Usage en bains de bouche ou en pâte dentaire à la concentration de 1 à 2 pour mille.
    Dose usuelle par voie orale:
    Cinq cents microgrammes à un milligramme cinq cents par jour.
    * dans le traitement de l'ostéoporose: Cinquante milligrammes par jour en 2 prises.
    La toxicité apparait à partir de deux cent cinquante milligrammes.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil