ASPARAGINASE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 30/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    amidohydrolase de L-asparagine. Trois types de L-asparaginase sont utilisées en thérapeutique : deux sont obtenues à partir de cultures d'Escherichia coli, l'autre à partir d'Erwinia carotovora

    Ensemble des dénominations


    CAS : 9015-68-3 USAN : ASPARAGINASE
    autre dénomination : COLASPASE
    autre dénomination : L-ASPARAGINASE
    autre dénomination : L-ASPARAGINE AMIDOHYDROLASE
    bordereau : 1655
    code expérimentation : MK-965
    code expérimentation : NSC-109229
    code expérimentation : Re-82-TAD-15

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. ENZYME (principale certaine)

    3. IMMUNOSUPPRESSEUR (principale certaine)
      Touchant l'immunité cellulaire et humorale.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      En catalysant l'hydrolyse de l'asparagine en acide aspartique et ammoniaque, l'asparaginase entraîne la destruction des cellules incapables de synthétiser elles-même l'asparagine (cellules leucémiques).
      Il semble que les cellules saines soient également sensibles à l'action de l'asparaginase, il y aurait inhibition de la synthèse de certaines protéines telles que l'albumine, l'insuline et les facteurs de la coagulation.
      Antimitotique non phase dépendant.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. LEUCEMIE AIGUE LYMPHOBLASTIQUE (principale)
      Traitement d'induction :
      * Soit monochimiothérapie : 60 % de rémission complète.
      * Soit polychimiothérapie, associée à doxorubicine, vincristine et prednisone : plus de 90 % de rémission complète.
      - Cancer Res 1977;37 : 535.

    2. LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. FIEVRE (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée, parfois majeure, se voit surtout en début de traitement :
      - Cancer Treat Rep 1983;67:318.

    2. OEDEME (CERTAIN FREQUENT)
      Liés à l'hypoalbuminémie.

    3. POIDS(DIMINUTION) (CERTAIN FREQUENT)

    4. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN RARE)
      Dans le cadre d'une maladie sérique.

    5. ALOPECIE (CERTAIN RARE)

    6. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CURES REPETEES

      Eruption cutanée erythémateuse.

    7. URTICAIRE (CERTAIN FREQUENT)

    8. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CURES REPETEES
      VOIE INTRAVEINEUSE

      Peuvent se manifester à la première injection, plus fréquentes en cas d'administration intermittente.
      Nécessitent l'arrêt définitif du traitement.
      L'association aux glucocorticoïdes diminue le risque de survenue.
      De type variable : cutanées (urticaire), cardiovasculaires (hypotension, tachycardies, collapsus), digestives (douleurs abdominales, vomissements, diarrhées), respiratoires (dépressions respiratoires, bronchospasme) ou générales (choc).
      - Cancer 1982;49:1378-1383.

    9. OEDEME ANGIONEUROTIQUE (CERTAIN RARE)

    10. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN RARE)
      Environ 3 % des cas . Impose l'arrêt définitif du traitement et la recherche d'anticorps antiasparaginase :
      - J Clin Invest 1971;50:1080-1090.

    11. ANOREXIE (CERTAIN FREQUENT)

    12. NAUSEE