Donnez-nous votre avis

ACTONEL 30 mg comprimés pellicullés

Introduction dans BIAM : 15/3/2001
Dernière mise à jour : 15/3/2001

  • Identification de la spécialité
  • Présentation et Conditionnement
  • Composition
  • Propriétés Thérapeutiques
  • Indications Thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Examens Perturbés
  • Surdosage
  • Voies d'administration
  • Posologie et mode d'administration

    Identification de la spécialité

    Autres dénominations :
    No de Dossier d'AMM - NL 25287


    Forme : COMPRIMES PELLICULES
    Etat : commercialisé
    Laboratoire : PROCTER & GAMBLE PHARMACEUTICALS FRANCE

    Produit(s) : ACTONEL

    Evénements :

    1. octroi d'AMM 3/5/2000
    2. publication JO de l'AMM 28/9/2000
    3. mise sur le marché 8/3/2001

    Présentation et Conditionnement

    Numéro AMM : 354366-9
    2 plaquette(s) thermoformée(s) 14 unité(s) PVC/alu blanc ovale

    Evénements :

    1. inscription SS 25/2/2001

    Lieu de délivrance : officine
    Etat actuel : commercialisé
    Matériel complémentaire : avec RSN inscrit sur une face et 30 mg sur lÂautre.
    Conservation (dans son conditionnement) : 36 mois
    Régime : liste I

    Réglementation des prix :
    remboursé 65 %
    Prix Pharmacien HT : 1348.01 F
    Prix public TTC : 1533.70 F
    TVA : 2.10 %

    Composition

    Principes actifs

    Principes non-actifs

    Propriétés Thérapeutiques

    1. ANTIOSTEOCLASTIQUE (DIPHOSPHONATE) (principale)
      Bibliographie : Classe ATC : M05B-A07.
      Le risédronate monosodique est un pyridinyl bisphosphonate qui se fixe sur lÂhydroxyapatite osseuse et inhibe la résorption osseuse induite par lÂostéoclaste.
      Le remodelage osseux est réduit alors que lÂactivité ostéoblastique et la minéralisation osseuse sont préservées.
      Maladie osseuse de Paget : Dans le programme clinique, Actonel a été étudié chez des patients souffrant de la maladie de Paget. Après traitement par Actonel à raison de 30 mg par jour pendant 2 mois, les effets suivants ont été observés :
      . Les phosphatases alcalines sériques se sont normalisées chez 77% des patients par comparaison aux 11% du groupe contrôle (étidronate 400 mg/jour pendant 6 mois). Une réduction significative des taux dÂhydroxyprolinekréatinine et de déoxypyridinolinelcréatinine urinaires a été observée.
      . Les radiographies prises initialement et après 6 mois ont montré une diminution de lÂétendue des lésions ostéolytiques à la fois au niveau axial et périphérique. Aucune nouvelle fracture nÂa été observée.
      La réponse observée a été comparable chez les patients atteints de maladie de Paget, quÂils aient, préalablement ou non, reçu dÂautres traitements pour cette maladie ou quelle quÂen ait été la sévérité.
      53% des patients, suivis pendant 18 mois après lÂinitiation dÂune cure unique de 2 mois
      dÂActonel, sont restés en rémission biochimique.
      * Propriétés pharmacocinétiques :
      Absorption :
      LÂabsorption après une dose orale est relativement rapide (fmax -1 heure) et est indépendante des doses étudiées (de 2,s à 30 mg). La biodisponibilité orale moyenne du comprimé est de 0,63 %, et est réduite lorsque le risédronate monosodique est administré avec lÂalimentation. La biodisponibilité a été comparable chez les hommes et chez les femmes.
      Distribution :
      Le volume de distribution moyen à lÂétat dÂéquilibre est de 6,3 l/kg chez lÂêtre humain. Le taux de fixation du médicament aux protéines plasmatiques est dÂenviron 24 %.
      Métabolisme :
      Il nÂy a aucun signe de métabolisme systémique du risédronate monosodique.
      Elimination :
      Environ la moitié de la dose absorbée est excrétée dans les urines en 24 heures et 85 % dÂune dose intraveineuse sont retrouvés dans les urines en 28 jours. La clairance rénale moyenne est de 105 ml/mn et la clairance totale moyenne est de 122 ml/mn, la différence étant probablement attribuée à une adsorption osseuse.
      La clairance rénale ne dépend pas de la concentration et il y a une relation linéaire entre la clairance rénale et la clairance de la créatinine. Le médicament non absorbé est éliminé tel quel dans les selles.
      Après une administration intraveineuse le profil de concentration sérique en fonction du temps montre une élimination en trois phases, avec une demi-vie finale de 480 heures.
      Populations particulières :
      Sujets âgés : un ajustement posologique nÂest pas nécessaire.
      Utilisateurs dÂacide acétyl salicylique / AINS : parmi les utilisateurs réguliers dÂacide acétyl salicylique ou dÂAINS (3 jours ou plus par semaine), lÂincidence des effets secondaires de lÂappareil digestif haut a été, chez les patients traités par Actonel, similaire à celle de la population contrôle.
      * Données de sécurité précliniques :
      Dans les études toxicologiques sur les rats et les chiens, des effets hépato-toxiques, dose
      dépendants ont été observés avec le risédronate, principalement, sous forme dÂaugmentation enzymatique avec des changements histologiques chez le rat. La pertinence clinique de ces observations nÂest pas connue. Une toxicité testiculaire est survenue chez les rats et les chiens à des doses orales respectives de 20 mg/kg/jour et 8 mg/kg/jour. La survenue dÂirritation des voies aériennes supérieures a été fréquemment notée chez les rongeurs. Des effets similaires ont été observés avec les autres bisphosphonates.
      Des effets sur les voies aériennes inférieures ont également été notés dans des études à long terme sur les rongeurs, bien que la signification clinique de ces observations ne soit pas claire.
      Dans les études de toxicité de la reproduction, dans des conditions proches des conditions cliniques, des modifications de lÂossification ont été relevées au niveau du sternum et/ou du crâne du foetus de rats traités, ainsi quÂune hypocalcémie et une mortalité chez certaines femelles gravides autorisées à mettre bas.
      Il nÂy avait pas dÂévidence de tératogénicité à des doses de 3,2 mg/kg/jour chez le rat et 10 mg/kg/jour chez le lapin, bien que les données ne soient disponibles que pour un faible nombre de lapins. La toxicité maternelle a empêché de tester des doses supérieures.
      Les études habituelles sur la génotoxicité et la carcinogénèse nÂont pas montré de risque
      particulier pour lÂhomme.

    Indications Thérapeutiques

    1. ***
      Traitement de la maladie osseuse de Paget.

    2. MALADIE DE PAGET

    Effets secondaires

    1. EFFETS SECONDAIRES GENERAUX
      Dans les essais cliniques, la majorité des effets indésirables a été dÂintensité légére à modérée et nÂa généralement pas nécessité lÂinterruption du traitement.
      Effets indésirables (> 1/100) considkés comme possiblement ou probablement liés* à la prise médicamenteuse chez les patients pagétiques recevant du risédronate sont les suivants.
      *Evaluation de lÂinvestigateur. Evénements listés seulement lorsque lÂincidence a été plus élevée dans le groupe risédronate que dans le groupe placebo.

    2. DOULEUR ABDOMINALE

    3. SYNDROME PSEUDOGRIPPAL

    4. CANCERIGENE

    5. DOULEUR THORACIQUE

    6. DIARRHEE

    7. NAUSEE

    8. CONSTIPATION

    9. COLITE

    10. OEDEME PERIPHERIQUE

    11. CALCEMIE(DIMINUTION)

    12. POIDS(DIMINUTION)

    13. DOULEUR ARTICULAIRE

    14. CRAMPE

    15. MYASTHENIE

    16. DOULEUR OSSEUSE

    17. VERTIGE

    18. APNEE

    19. BRONCHITE

    20. SINUSITE

    21. RASH

    22. ACUITE VISUELLE(DIMINUTION)

    23. LESION CORNEENNE

    24. SECHERESSE DE L'OEIL

    25. ACOUPHENE

    26. ENURESIE

    27. TROUBLE DIGESTIF
      Effets indésirables (> 1/1000) considérés comme possiblement ou probablement liés* à la prise médicamenteuse dans les essais de phase III à 3 ans dans IÂostéoporose, et communs à la classe des bisphosphonates.
      * Evaluation de lÂinvestigateur.

    28. OESOPHAGITE
      et duodénite.

    29. DYSPHAGIE

    30. ULCERATION OESOPHAGIENNE

    31. STENOSE DE L'OESOPHAGE

    32. GLOSSITE

    33. IRITIS
      De rares cas dÂiritis ont été rapportés dans les essais cliniques chez les patients atteints de la maladie de Paget et recevant 30 mg / jour de risédronate.

    34. CALCEMIE(DIMINUTION)
      Une diminution précoce, transitoire, modérée et non symptomatique des taux de calcium a été observée chez certains patients.

    35. PHOSPHOREMIE(DIMINUTION)
      Une diminution précoce, transitoire, modérée et non symptomatique du taux de phosphate sérique a été observée chez certains patients.

    Précautions d'emploi

    1. CONDITION DE DELIVRANCE DU MEDICAMENT
      Les aliments, boissons (autres que de lÂeau plate faiblement minéralisée) et certains médicaments contenant des cations polyvalents (tels que calcium, magnésium, fer et aluminium) peuvent interférer avec lÂabsorption dÂActone1 et ne doivent pas être pris
      simultanément.
      Par conséquent, les patients doivent prendre le comprimé soit au moins 30 minutes avant la première prise dÂaliments ou de boissons de la journée, soit, à tout autre moment de la journée, à au moins deux heures de distance de toute prise dÂaliments ou de boissons.
      Certains bisphosphonates ont été associés à une oesophagite et à des ulcérations oesophagiennes.
      Les patients doivent donc suivre scrupuleusement les instructions posologiques. Le risédronate doit être utilisé avec une attention particulière chez les patients qui ont des antécédents de troubles oesophagiens pouvant retarder le transit ou la vidange oesophagienne (ex : sténose ou achalasie) ou qui sont dans lÂincapacité de se tenir en position verticale (assise ou debout) pendant au moins 30 minutes après la prise du comprimé, en raison dÂune expérience clinique limitée chez ces patients.
      Le prescripteur doit insister particulièrement sur lÂimportance des instructions posologiques chez ces patients.

    2. TROUBLES DU METABOLISME OSSEUX
      Les autres troubles du métabolisme osseux et minéral (par exemple, dysfonctionnement parathyroïdien, hypovitaminose D) doivent être traités dès lÂinitiation du traitement par Actonel.

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CE PRODUIT

    2. HYPOCALCEMIE
      Toute hypocalcémie doit être corrigée avant dÂinitier un traitement par Actonel.

    3. GROSSESSE
      Les effets du risédronate monosodique nÂont pas été étudiés chez la femme enceinte. Des études chez lÂanimal montrent des effets toxicologiques sur la reproduction. La signification de ces effets chez lÂhomme est inconnue.
      Actonel ne doit pas être utilisé chez la femme enceinte.

    4. ALLAITEMENT
      Les effets du risédronate monosodique nÂont pas été étudiés chez la femme enceinte. Des études chez lÂanimal montrent des effets toxicologiques sur la reproduction. La signification de ces effets chez lÂhomme est inconnue.
      Actonel ne doit pas être utilisé chez la femme qui allaite.

    5. INSUFFISANCE RENALE SEVERE
      Clairance de la créatinine < 30 ml/mn.

    Examen Perturbe

    1. PERTURBATION DES EXAMENS BIOLOGIQUES
      De rares anomalies des tests de la fonction hépatique ont été signalées.

    Surdosage

    Signes de l'intoxication :
    1. CALCEMIE(DIMINUTION)
    Traitement
    Il nÂexiste aucune information spécifique sur le traitement du surdosage aigu avec le risédronate monosodique.
    A la suite dÂun surdosage important, une diminution de la calcémie peut être observée. Les signes et symptômes de lÂhypocalcémie peuvent aussi apparaître chez certains de ces patients.
    Du lait ou des ami-acides contenant du magnésium, du calcium ou de lÂaluminium doivent être administrés pour fixer Actonel et réduire lÂabsorption du médicament. Dans les cas de surdosage important, un lavage gastrique peut être envisagé pour éliminer le médicament non absorbé.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie & mode d'administration


    Posologie usuelle :
    La dose quotidienne recommandée chez lÂadulte est dÂun comprimé dosé à 30 mg par voie orale et ce pendant deux mois. Si après lÂarrêt du traitement, un deuxième traitement est considéré nécessaire (au moins deux mois après lÂarrêt du traitement initial), il sera alors prescrit à la même dose et pour la même durée que le traitement initial.
    LÂalimentation interfêre avec lÂabsorption dÂActonel. Pour permettre une absorption optimale, les patients doivent donc prendre Actonel :
    . soit, au moins 30 minutes avant la première prise alimentaire ou la première boisson (autre que de lÂeau) de la journée,
    . soit, à tout autre moment de la journee, à au moins 2 heures de distance de toute prise
    dÂaliments ou de boissons, et au moins 30 minutes avant dÂaller se coucher.
    .
    Posologie particulière :
    Enfants :
    La tolérance et lÂefficacité dÂActonel nÂont été étudiées ni chez lÂenfant ni chez lÂadolescent.
    Sujets âgés :
    Un ajustement posologique nÂest pas nécessaire car la biodisponibilité, la distribution et lÂélimination ont été similaires chez les personnes âgées (> 60 ans), et chez les sujets plus jeunes.
    .
    Mode d'emploi :
    - Les comprimés dÂActonel doivent être avalés entiers, sans être croqués et sans les laisser fondre dans la bouche.
    - Les comprimés dÂActonel doivent être avalés en position assise ou debout, avec un grand verre (quantité supérieure ou égale à 120 ml) dÂeau plate faiblement minéralisée en calcium et en magnésium, pour faciliter le transit jusquÂà lÂestomac.
    - Les patients ne doivent pas sÂallonger au cours des 30 minutes qui suivent la prise du comprimé
    - Une supplémentation en calcium et en vitamine D sera à envisager, si lÂapport alimentaire est insuffisant.
    Retour à la page d'accueil