MEBUTAMATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 23/10/1998
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    dicarbamate de 2-méthyl-2-(1-méthylpropyl)-1,3-propanediol

    Ensemble des dénominations

    BAN : MEBUTAMATE
    CAS : 64-55-1
    DCF : MEBUTAMATE
    DCIR : MEBUTAMATE
    USAN : MEBUTAMATE
    bordereau : 1858
    code expérimentation : W-583
    rINN : MEBUTAMATE

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOLEPTIQUE (principale certaine)

    2. TRANQUILLISANT (principale certaine)

    3. SEDATIF (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Probablement identique au méprobamate, soit :
      Inhibition au niveau sous cortical (formation réticulée et thalamus).
      Anxiolytique par diminution de l'excitabilité du système limbique (centre émotionnel).
      Myorelaxant : antagonise les réflexes polysynaptiques et diminue l'influence de la formation réticulée sur le tonus musculaire.

    Effets Recherchés

    1. SEDATIF (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANXIETE (principale)

    2. TROUBLE DU SOMMEIL (principale)

    Effets secondaires

    1. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    2. ASTHENIE (CERTAIN TRES RARE)

    3. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    4. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    5. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    6. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    7. PRURIT (CERTAIN TRES RARE)

    8. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    9. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    10. BRONCHOSPASME (CERTAIN TRES RARE)

    11. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    12. HYPOTONIE MUSCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    13. TROUBLE DE LA VISION (CERTAIN TRES RARE)

    14. PARALYSIE OCULOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    15. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    16. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    17. PURPURA (CERTAIN TRES RARE)

    18. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    19. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    20. DIPLOPIE (CERTAIN TRES RARE)

    21. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MODERE
      Risque modéré de dépendance de type alcool-barbiturique.
      - Jama 1974;230:1440.
      - Bulletin de l'OMS 1970;Suppl 43 : dependance liability of non narcotic drugs.
      - Comité OMS d'experts de la pharmacodépendance ,OMS 1970.

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE

    2. MYASTHENIE

    3. ANESTHESIE GENERALE

    4. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    5. INSUFFISANCE RENALE

    6. SUJET AGE

    7. CONDUCTEUR DE VEHICULE

    8. UTILISATEUR DE MACHINE

    9. ASSOCIATION A L'ALCOOL

    Contre-Indications

    1. PORPHYRIE

    2. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE

    3. HYPERSENSIBILITE AUX CARBAMATES

    4. GROSSESSE
      Risque d'embryopathie non éliminé.

    5. ALLAITEMENT

    6. ENFANT DE MOINS DE 30 MOIS

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    N'est commercialisé en France que sous forme d'association.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte : neuf cents à mille deux cents milligrammes par jour en plusieurs prises.
    Prévenir le patient du risque de somnolence.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil