INDAPAMIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    CHLORO-4 N-(METHYL-2 INDOLINYL-1)SULFAMOYL-3 BENZAMIDE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : SE 1520
    bordereau : 1954

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. DIURETIQUE (principale certaine)

    2. DIURETIQUE DU SODIUM (principale certaine)

    3. DIURETIQUE DU POTASSIUM (principale certaine)

    4. ANTIHYPERTENSEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agit surtout sur la branche ascendante de l'anse de Henlé en bloquant la réabsorption des ions chlore et sodium, d'où excrétion accrue d'eau, de sodium et de chlore.
      Augmentation de l'activité rénine plasmatique.
      Réduction des résistances périphériques.
      Augmente la synthèse de la prostaglandine I2 et réduit la formation de thromboxane A2.
      - Prost Leuko Med 1986;24:103-109.

    Effets Recherchés

    1. ANTIHYPERTENSEUR (principal)

    2. DIURETIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPERTENSION ARTERIELLE (principale)
      - Drugs 2000;59:Suppl2:27-38.
      - Drugs 2000;59:Suppl2:39-40.

    2. DIABETE INSIPIDE (à confirmer)
      Légèrement plus efficace que le chlorpropamide :
      - Arch Intern Med 1999;159:2085.

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    2. CRAMPE (CERTAIN RARE)

    3. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN RARE)

    4. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    5. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    6. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    7. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)
      Seize cas rapportés à la pharmacovigilance des Pays-Bas, éruption accompagnée dans certains cas de fièvre :
      - Br Med J 1987;295:1313-1314.
      188 cas rapportés à l'OMS.
      Eruption fixe: un cas chez un patient âgé (réactions croisées avec d'autres sulfamides:
      - J Invest Allerg Clin Immunol 1998;8:253-255.

    8. HYPERHIDROSE (CERTAIN RARE)

    9. INSUFFISANCE RENALE FONCTIONNELLE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    10. UREE SANGUINE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Augmentation modérée.

    11. CREATININEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Augmentation modérée.

    12. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    13. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    14. CONSTIPATION (CERTAIN RARE)

    15. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CIRRHOSE
      LAXATIFS
      SUJET AGE
      DENUTRITION
      FORTES DOSES

      Hypokaliémie le plus souvent modérée. Dangereuse car expose aux troubles du rythme cardiaque :
      - Presse Med 1978;7,6:1409 et 1454.
      Deux nouveaux cas rapportés, associés à une hyponatrémie :
      - Ann Pharmacother 1995;29:1124-1128.

    16. NATREMIE(DIMINUTION) (CERTAIN )
      Deux nouveaux cas rapportés par déplétion et dilution, associés à une hypokaliémie :
      - Ann Pharmacother 1995;29:1124-1128.

    17. HYPONATREMIE DE DEPLETION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DENUTRITION
      FORTES DOSES
      REGIME DESODE STRICT
      SUJET AGE

    18. HYPONATREMIE DE DILUTION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CIRRHOSE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE DECOMPENSEE

    19. DESHYDRATATION EXTRACELLULAIRE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    20. ALCALOSE METABOLIQUE (CERTAIN RARE)

    21. URICEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN )
      La plus souvent modérée, sans retentissement clinique, elle ne nécessite pas de traitement.

    22. GLYCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE
      DIABETE LATENT

      - Eur J Clin Pharmacol 1974;7:407.
      Controversé :
      - Postgrad Med J 1981;57:1.

    23. DIABETE(DESEQUILIBRE) (CERTAIN RARE)

    24. HYPERCHOLESTEROLEMIE (CERTAIN )
      - Curr Med Res Opin 1977;5,1:129.

    25. MYOPIE (CERTAIN TRES RARE)
      Un cas de myopie aiguë transitoire à l'introduction du produit, réversible malgré la poursuite du traitement :
      - Presse Med 1986;15:802-803.

    26. HEPATITE CYTOLYTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas rapporté :
      - Presse Med 1979;8:1516.

    27. SYNDROME DE STEVENS-JOHNSON (A CONFIRMER )
      Un cas après deux semaines de traitement :
      - Cutis 1992;50:200-202.

    28. ERYTHEME POLYMORPHE (A CONFIRMER )
      Un cas associant érythème polymorphe et oedème de Quincke :
      - Am J Hosp Pharm 1994;51:118-119.

    29. OEDEME ANGIONEUROTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas associant érythème polymorphe et oedème de Quincke :
      - Am J Hosp Pharm 1994;51:118-119.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    2. HYPERURICEMIE

    3. GOUTTE

    4. DIABETE

    5. CIRRHOSE

    6. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE

    7. CARDIAQUE DIGITALISE

    8. INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE

    9. SUJET AGE

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    3. HYPOKALIEMIE SEVERE

    4. HYPONATREMIE SEVERE

    5. ALLAITEMENT

    6. INSUFFISANCE SURRENALE

    7. GROSSESSE

    8. ALLERGIE AUX SULFAMIDES

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale dans l'hypertension artérielle:
    Deux milligrammes et demi par jour, ou tous les 2 jours.

    Dose usuelle par voie orale dans le traitement des oedèmes:
    Deux milligrammes et demi à cinq milligrammes par jour.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 18 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Rapide et complète par le tube digestif.
    Pic plasmatique obtenu en 1 à 2 heures.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques: 79%.
    Demi-Vie
    (18.00)

    Métabolisme
    Hépatique
    Elimination
    Voie rénale:
    60% est éliminé par voie rénale, dont 5% sous forme inchangée.

    Bibliographie

    - Therapie 1974;29,1:109.
    - Pharmacotherapy 1983;3:61.
    - Drug Intell Clin Pharm 1983;17:898.
    - Am J Med 1988;84(Suppl 1B),1:111.
    REFERENCES GENERALES:
    - Inpharma 1981;308:17.
    - Inpharma 1982;364:19.
    - Inpharma 1983;392:17.
    - Inpharma 1984;434:19.
    - Drugs 2000:59,Suppl 2:27-38.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil