AZAPROPAZONE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 26/10/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    5-diméthylamino-9-méthyl-2-propylpyrazolo[1,2-a][1,2,4]benzotriazine-1,3(2H)-dione

    Ensemble des dénominations

    BAN : AZAPROPAZONE
    CAS : 13539-59-8
    DCF : AZAPROPAZONE
    DCIR : AZAPROPAZONE
    USAN : APAZONE
    autre dénomination : APAZONE
    autre dénomination : AZAPROPAZONE DIHYDRATE
    autre dénomination : CINNOPROPAZONE
    bordereau : 2268
    code expérimentation : AHR-3018
    code expérimentation : Mi85
    code expérimentation : NSC-102824
    rINN : AZAPROPAZONE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIINFLAMMATOIRE (principale certaine)

    2. ANTIINFLAMMATOIRE NON STEROIDIEN (principale certaine)

    3. INHIBITEUR DE LA SYNTHESE DES PROSTAGLANDINES (principale certaine)

    4. ANALGESIQUE (secondaire certaine)

    5. ANALGESIQUE PERIPHERIQUE (secondaire certaine)

    6. ANTIPYRETIQUE (secondaire certaine)

    7. ANTIAGREGANT PLAQUETTAIRE (à confirmer)
      In vitro.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Probablement identique à la phénylbutazone, soit:
      *Inhibition de la cyclo-oxygénase, de la synthèse des prostaglandines et de la libération de bradykinine.
      *Action antiinflammatoire au stade aigu de l'inflammation (agit sur les phénomènes précoces) :
      - inhibe l'augmentation de la perméabilité capillaire,
      - diminue la migration des polynucléaires des monohistiomacrophages,
      - inhibe la sortie des enzymes lysosomiaux,
      - s'oppose à l'action des médiateurs chimiques,
      - inhibe de façon non spécifique la synthèse des prostaglandines.
      - Stimule la sécrétion d'ACTH (à confirmer).
      Aucune action sur les phénomènes tardifs de l'inflammation : en particulier, n'empêche pas la formation du tissu de granulation.
      *Action analgésique périphérique : type aspirine mais moins actif.
      *Action antipyrétique type aspirine qui serait due à l'inhibition des prostaglandines synthétases notamment PGE1.

    Effets Recherchés

    1. ANTIINFLAMMATOIRE (principal)

    2. ANALGESIQUE (accessoire)

    3. ANTIPYRETIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. RHUMATISME INFLAMMATOIRE (principale)
      Traitement symptomatique des poussées aiguës.

    2. RHUMATISME ABARTICULAIRE (principale)
      Traitement symptomatique de courte durée des poussées aigües.

    Effets secondaires

    1. OEDEME (CERTAIN FREQUENT)
      Lié à la rétention hydrosodée.

    2. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Lié à la rétention hydrosodée.

    3. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)
      Lié à la rétention hydrosodée.

    4. INSUFFISANCE CARDIAQUE(AGGRAVATION) (CERTAIN RARE)
      Liée à la rétention hydrosodée.

    5. UREE SANGUINE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    6. CREATININEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)