DACARBAZINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 20/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    5-(3,3-diméthyl-1-triazényl)-1H-imidazole-4-carboxamide

    Ensemble des dénominations

    BAN : DACARBAZINE
    CAS : 4342-03-4
    DCF : DACARBAZINE
    DCIR : DACARBAZINE
    USAN : DACARBAZINE
    autre dénomination : DIC
    autre dénomination : DTIC
    autre dénomination : DTIE
    autre dénomination : IMIDAZOLE CARBOXAMIDE
    bordereau : 2069
    code expérimentation : RB-1513
    code expérimentation : WR-139007
    code expérimentation : NSC-45388
    dci : dacarbazine
    rINN : DACARBAZINE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. AGENT ALKYLANT (principale certaine)

    3. ANTIMETABOLITE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Antimitotique non cycle-dépendant.
      Inhibition de la biosynthèse de l'ADN.
      Pouvoir alkylant de son métabolite hépatique, le diazométhane.

    Effets Recherchés

    1. ANTIMITOTIQUE (principal)

    2. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. MELANOME METASTASE (à confirmer)
      Etude pilote de l'association cisplatine/dacarbazine/fotemustine/interferon alfa chez 64 malades:
      - Cancer 2000 ;89:2630-2636

    2. MALADIE DE HODGKIN (principale)
      Polychimiothérapie : protocole ABVD (doxorubicine, bléomycine, vinblastine et dacarbazine).

    3. SARCOME DES PARTIES MOLLES (principale)
      Protocole CYVADIC (cyclophosphamide, vincristine, adriamycine, dacarbazine).
      A été utilisé en monothérapie, dans les formes métastatiques, avec des réponses objectives de l'ordre de 20 % :
      - Presse Med 1995;24:1214-1220.

    4. TUMEUR CARCINOIDE (à confirmer)
      Sept patients atteints de carcinoïdes métastasés traités :
      - Am J Gastroenterol 1995;90:627-631.
      Dans le traitement des métastases hépatiques,en association avec l'occlusion de l'artère hépatique et un traitement par la doxorubicine, entraînerait une importante régression tumorale:
      Ann Intern Med 1994;120:302-309

    Effets secondaires

    1. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN TRES RARE)
      - J Am Acad Dermatol1981;4:541-543. (deux cas rapportés)
      - Med Letter (EdFr) 1986;8:62-64.

    2. LEUCOPENIE (CERTAIN FREQUENT)

    3. THROMBOPENIE (CERTAIN FREQUENT)

    4. ANEMIE (CERTAIN FREQUENT)

    5. APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN FREQUENT)

    6. ANOREXIE (CERTAIN FREQUENT)
      Le plus souvent, état de tolérance après 48 heures de traitement.

    7. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)
      Le plus souvent, état de tolérance après 48 heures de traitement.

    8. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)
      Le plus souvent, état de tolérance après 48 heures de traitement.

    9. DIARRHEE (CERTAIN FREQUENT)
      Le plus souvent, état de tolérance après 48 heures de traitement.

    10. SYNDROME PSEUDOGRIPPAL (CERTAIN RARE)

    11. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    12. ALOPECIE (CERTAIN RARE)

    13. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)

    14. URTICAIRE (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - Therapie 1995;50:588-589.

    15. PARESTHESIE (CERTAIN RARE)

    16. CONFUSION MENTALE (CERTAIN RARE)

    17. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN RARE)

    18. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN )

    19. FLOU VISUEL (CERTAIN RARE)

    20. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    21. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    22. DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN )

    23. EOSINOPHILIE (A CONFIRMER )
      - Ann Intern Med 1980;93:642.

    24. SYNDROME DE BUDD-CHIARI (CERTAIN RARE)
      Deux cas rapportés lors de son association à d'autres antimitotiques :
      - Gastroenterol Clin Biol 1983; 7:894-897.

    25. MALADIE VEINO-OCCLUSIVE HEPATIQUE (CERTAIN RARE)
      Maladie veino-occlusive hépatique fulminante avec fièvre, éosinophilie et nécrose hépatique aiguë :
      - Cancer Treat Rep 1977;61:1736-1738.

    26. INSUFFISANCE RENALE (A CONFIRMER )
      - Pathol Biol 1986;34:1013-1028.

    Effets sur la descendance

    1. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE
      Allongement important de la demi-vie plasmatique.

    2. INSUFFISANCE RENALE
      Allongement important de la demi-vie plasmatique.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. ALLAITEMENT

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    4. APLASIE MEDULLAIRE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE(EN PERFUSION)

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par voie intraveineuse en perfusion :
    Cent cinquante à trois cents milligrammes par mètre carré et par jour pendant 4 à 5 jours avec un intervalle de 21 jours entre chaque cycle.
    .
    Eviter le contact avec la peau et les yeux.
    Réduction du dosage en cas d'insuffisance rénale ou hépatique.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 35 minute(s)
    - 2 - ELIMINATION 50 % voie rénale
    - 3 - ELIMINATION 20 % voie biliaire
    - 4 - ELIMINATION hémodialyse

    Absorption
    Administration IV .
    Mal résorbé par voie digestive.
    Répartition
    Fixation aux protéines plasmatiques : 20 %.
    Rapidement distribué au niveau du foie.
    Demi-Vie
    Voisine de 35 minutes.
    Métabolisme
    Déméthylation médiée par les microsomes hépatiques suivie d'un réarrangement du produit obtenu avec élimination d'un cation méthyl diazonium puis à la méthylation des acides nucléiques. Mais le métabolisme n'est pas connu :
    - Cancer Treat Rep 1976;60:125-134.
    Exposée à la lumière, la dacarbazine subit une décomposition spontanée donnant diazoimidazole, carboxamide et azahypoxanthine.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    50 % du produit sont éliminés sous forme inchangée en 6 heures (sécrétion tubulaire).
    (VOIE BILIAIRE)
    20 % sont déméthylés dans le foie.
    -Néphrologie 1995;16:233-238

    Bibliographie

    - Dossier du CNHIM 2001;22:153

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil