BUMETANIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 22/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    acide 3-butylamino-4-phénoxy-5-sulfamoylbenzoïque

    Ensemble des dénominations

    BAN : BUMETANIDE
    CAS : 28395-03-1
    DCF : BUMETANIDE
    DCIR : BUMETANIDE
    USAN : BUMETANIDE
    bordereau : 2386
    code expérimentation : PF-1593
    code expérimentation : Ro-10-6338
    dci : bumétanide

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. DIURETIQUE (principale certaine)

    2. DIURETIQUE DE L'ANSE (principale certaine)

    3. DIURETIQUE DU SODIUM (principale certaine)

    4. DIURETIQUE DU POTASSIUM (principale certaine)

    5. DIURETIQUE DES BICARBONATES (principale certaine)

    6. DIURETIQUE DU CALCIUM (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action au niveau de la branche ascendante de l'anse de Henlé en bloquant la réabsorption des ions chlore et sodium.
      Augmente le flux sanguin rénal et la filtration glomérulaire, d'où une excrétion accue d'eau, de chlore, de sodium et à un moindre degré, de potassium.
      La stimulation de la synthèse et de la libération des prostaglandines pourrait être impliquée dans l'effet natriurétique.
      Rétention plasmatique.
      En activant la cyclo-oxygénase vasculaire, augmente la formation de prostacycline. Cet effet pourrait participer à l'activité antihypertensive:
      - Biochem Pharmacol 1984;33:2265-2269.

    2. secondaire
      Augmentation de l'activité rénine plasmatique :
      - Clin Pharm Ther 1978;2412:186.
      Diminue la tolérance aux glucides.

    Effets Recherchés

    1. DIURETIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE CARDIAQUE CONGESTIVE (principale)

    2. OEDEME AIGU DU POUMON (principale)

    3. OEDEME DES CIRRHOSES (principale)

    4. OEDEME RENAL (principale)

    5. INSUFFISANCE RENALE AIGUE (principale)
      Oligoanurie: à très fortes doses, permet de transformer l'anurie en une insuffisance rénale à diurèse conservée.
      - Poussée d'IRA sur une insuffisance rénale chronique.

    Effets secondaires

    1. TOXICITE AUDITIVE (CERTAIN FREQUENT)
      Aggravée par l'association éventuelle d'aminosides.

    2. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    3. CRAMPE (CERTAIN RARE)

    4. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)
      Par hypersensibilité.

    5. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)

    6. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN RARE)

    7. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      A type d'érythème ou d'éruption maculopapuleuse.

    8. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    9. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    10. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    11. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    12. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    13. CONSTIPATION (CERTAIN RARE)

    14. AMYLASEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      - Lancet 1977;2:1355.

    15. INSUFFISANCE RENALE FONCTIONNELLE (CERTAIN FREQUENT)
      Dûe à l'hypovolémie, modérée et transitoire chez les sujets à fonction rénale préalablement normale.

    16. INSUFFISANCE RENALE(AGGRAVATION) (CERTAIN RARE)
      Lié à la déplétion sodée, réversible à l'arrêt du traitement.

    17. UREE SANGUINE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée, transitoire et réversible.

    18. CREATININEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée, transitoire et réversible à l'arrêt du traitement.

    19. HYPONATREMIE DE DILUTION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CIRRHOSE DECOMPENSEE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE DECOMPENSEE

    20. HYPONATREMIE DE DEPLETION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DENUTRITION
      REGIME DESODE STRICT
      SUJET AGE
      TRAITEMENT PROLONGE

    21. DESHYDRATATION EXTRACELLULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      A l'origine d'une insuffisance rénale fonctionnelle.

    22. ALCALOSE METABOLIQUE (CERTAIN FREQUENT)
      Modérée.

    23. MAGNESEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)
      Par augmentation de l'élimination rénale du magnesium :
      - Am J Med 1994;96:63-76.

    24. URICEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

      Modérée et, le plus souvent, asymptômatique.

    25. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      CIRRHOSE
      SUJET AGE
      DENUTRITION
      DEPLETION POTASSIQUE
      INSUFFISANCE CARDIAQUE
      ASSOCIATION AUX LAXATIFS

      Hypokaliémie le plus souvent modérée. Dangereuse chez les sujets digitalisés du fait de la possibilité de survenue de troubles du rythme cardiaque.

    26. GLYCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE
      DIABETE LATENT
      DEPLETION POTASSIQUE

      Modérée le plus souvent.

    27. DIABETE(DESEQUILIBRE) (CERTAIN RARE)

    28. LEUCOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    29. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    30. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    31. CEPHALEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    32. PARESTHESIE (CERTAIN RARE)

    33. DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      INSUFFISANCE RENALE

    34. CONFUSION MENTALE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE

      Liée aux troubles hydro-électrolytiques.

    35. SYNDROME DE STEVENS-JOHNSON (A CONFIRMER )
      Un cas rapporté :
      - Acta Med Scand 1974;195:411-414.

    36. ERUPTION BULLEUSE (A CONFIRMER )
      Pemphigoïde bulleux: un cas chez un sujet âgé débutant après 2 semines de traitement:
      - Br J Dermatol 1998;138:548-549.

    Effets sur la descendance

    1. FOETOPATHIE
      Ischémie placentaire avec risque d'hypotrophie accru.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    2. HYPERURICEMIE

    3. GOUTTE

    4. DIABETE

    5. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    6. INSUFFISANCE RENALE

    7. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE

    8. CARDIAQUE DIGITALISE

    9. SUJET AGE

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE AUX SULFAMIDES

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    3. HYPOKALIEMIE SEVERE

    4. HYPONATREMIE SEVERE

    5. INSUFFISANCE SURRENALE

    6. ANURIE
      Dûe à un obstacle sur les voies excrétrices.

    7. INSUFFISANCE RENALE AIGUE FONCTIONNELLE

    8. HYPOVOLEMIE

    9. DESHYDRATATION

    10. COMA HEPATIQUE
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    11. ALLAITEMENT

    12. GROSSESSE(TROIS PREMIERS MOIS)

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle chez l'adulte:
    - par voie orale:
    Un à trois milligrammes par jour.
    - par voie intraveineuse:
    * dans l'oedème aigu du poumon:
    Un à deux milligrammes, à répéter si nécessaire.
    * dans l'insuffisance rénale:
    Cinq à vingt milligrammes par jour.

    Surveillance du traitement:
    En début de traitement, surveiller la kaliémie, la natrémie, la glycémie et l'uricémie.
    En cas de traitement prolongé, surveillance régulière de l'ionogramme sanguin et urinaire et de la fonction rénale.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 1.50 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Par voie orale, bonne résorption par le tractus gastro-intestinal: 95% .
    Biodisponibilité voisine de 65 à 70% (non modifiée chez l'insuffisant rénal chronique).
    Latence de l'effet: 30mn; pic plasmatique entre 1 et 2 h après la prise; durée d'action: 4 à 6 h.

    Par voie intraveineuse: latence quelques mn, durée d'action: 2 à 3 h.
    Répartition
    Taux plasmatique maximal 1 h 30 après administration per os.
    Liaison aux protéines plasmatiques: 95%.
    Demi-Vie
    1,5 h

    Métabolisme
    Hépatique: métabolisé par oxydation et hydroxylation.
    Elimination
    Voie rénale.
    Elimination principalement sous forme non conjuguée: 81%.
    40% d'une dose de 1 mg sont éliminés en 48 h.
    Voie fécale: 19%.

    Bibliographie

    - J Clin Pharmacol 1981;21:11, 12, ET 529-711 (SYMPOSIUM).
    - Drug Intell Clin Pharm 1983;17:786.
    - Drugs 1984;28:426-464.
    - Inpharma 1983;392:19.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil