DOSULEPINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/5/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (DIMETHYLAMINO-3 PROPYLIDENE)-11 DIHYDRO-6,11 DIBENZO[B,E] THIEPINNE CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations


    CAS : 897-15-4
    CAS : 7081-53-0 USAN : DOTHIEPIN HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE DOSULEPINE
    autre dénomination : DOTHIEPINE CHLORHYDRATE
    bordereau : 2458

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIDEPRESSEUR (principale certaine)

    3. THYMOANALEPTIQUE (principale certaine)

    4. ANTIDEPRESSEUR TRICYCLIQUE (principale certaine)

    5. ANTICHOLINERGIQUE CENTRAL (secondaire certaine)

    6. PARASYMPATHOLYTIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Probablement identique aux autres antidépresseurs imipraminiques: *facilitation de la transmission noradrénergique, et peut-être sérotoninergique;
      *anticholinergique central et périphérique.
      *possède une composante sédative.

    Effets Recherchés

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principal)

    2. ANTIDEPRESSEUR (principal)

    3. ANTALGIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. DEPRESSION (principale)

    2. ENURESIE (secondaire)

    3. DOULEUR CHRONIQUE (secondaire)
      douleurs rebelles

    Effets secondaires

    1. GYNECOMASTIE (CERTAIN )
      - Concours Med 1989;111:1171-1176.

    2. ANXIETE (CERTAIN TRES RARE)

    3. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    4. INSOMNIE (CERTAIN RARE)

    5. ACCES MANIAQUE (CERTAIN TRES RARE)

    6. RAPTUS SUICIDAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    7. EUPHORIE (CERTAIN TRES RARE)

    8. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN FREQUENT)

    9. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    10. CONSTIPATION (CERTAIN FREQUENT)

    11. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    12. HYPERSUDATION (CERTAIN RARE)

    13. PALPITATION (CERTAIN RARE)

    14. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)

    15. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    16. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN RARE)

    17. SYNCOPE (CERTAIN TRES RARE)

    18. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    19. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    20. TROUBLE DE LA VISION (CERTAIN TRES RARE)
      Vision floue, dûe à l'effet anticholinergique.

    21. DYSURIE (CERTAIN RARE)

    22. RETENTION D'URINE (CERTAIN TRES RARE)

    23. IMPUISSANCE (CERTAIN TRES RARE)

    24. ICTERE (CERTAIN TRES RARE)

    25. EOSINOPHILIE (CERTAIN TRES RARE)

    26. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    27. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN )

    28. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    29. ICTERE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    30. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Publication sur les convulsions sous antidépresseurs :
      - J Clin Psychiatry 1993;54:289-299.

    31. POLYNEVRITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    32. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    33. GALACTORRHEE (A CONFIRMER )

    34. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (A CONFIRMER )

    35. ALVEOLITE FIBROSANTE (A CONFIRMER )
      Deux cas rapportés :
      - Lancet 1986;1:970.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ANXIETE

    2. ETAT MANIAQUE

    3. ANTECEDENTS CARDIOVASCULAIRES
      Infarctus du myocarde ancien, troubles du rythme, insuffisance cardiaque compensée.

    4. ADENOME PROSTATIQUE

    5. EPILEPSIE

    6. ANESTHESIE GENERALE
      Par le chloroforme ou les barbituriques.

    7. PORPHYRIE CUTANEE

    8. AGITATION

    9. CONDUCTEUR DE VEHICULE

    10. UTILISATEUR DE MACHINE

    11. ASSOCIATION A L'ALCOOL

    Contre-Indications

    1. IMAO(TRAITEMENT RECENT)
      Respecter un délai suffisant (2 semaines) entre la fin d'un traitement par IMAO et le début d'un traitement par tricycliques.

    2. GLAUCOME A ANGLE FERME

    3. ADENOME PROSTATIQUE
      Avec dysurie : risque de rétention urinaire aiguë.

    4. INFARCTUS DU MYOCARDE RECENT

    5. GROSSESSE

    6. ALLAITEMENT

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Soixante quinze à deux cents milligrammes par jour en 2 à 3 prises.
    - chez l'enfant au-dessus de 9 ans:
    Vingt cinq à soixante quinze milligrammes par jour.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 20 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Pic plasmatique en 2 à 4 heures après prise orale.
    Plateau d'équilibre des concentrations plasmatiques en environ 12 jours.
    Effet de premier passage hépatique.

    Répartition
    Large volume de distribution.
    Demi-Vie
    Environ 20 h.
    entre 14 et 23 heures.
    Elimination
    Rein.

    Bibliographie

    - Drugs 1989;38:123-147.
    - Clin Pharmacokinet 1983;8:179-185.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil