DEBRISOQUINE SULFATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 19/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DIHYDRO-3,4 1H-ISOQUINOLEINECARBOXAMIDINE-2 SULFATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : ISOCARAMIDINE SULFATE
    autre dénomination : RO 5 33071
    autre dénomination : SULFATE DE DEBRISOQUINE
    bordereau : 2496

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHYPERTENSEUR (principale certaine)

    2. SYMPATHOLYTIQUE INDIRECT (principale certaine)

    3. CATECHOLAMINES DEPLETEUR (secondaire certaine)
      ACTION BEAUCOUP MOINS MARQUEE QU'AVEC LA GUANETHIDINE

    4. SENSIBILISANT ADRENERGIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibe la libération de noradrénaline par les terminaisons post-ganglionnaires sympathiques (mécanisme de type guanethidine).
      Lors d'injection IV: hypertension initiale.

    Effets Recherchés

    1. ANTIHYPERTENSEUR (principal)
      APRES ADMINISTRATION ORALE,DEBUT DE L'ACTION ENVIRON 4 HEURES PLUS TARD,FIN DE L'ACTION 9 A 24 HEURES

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPERTENSION ARTERIELLE (principale)

    2. RETRACTION PALPEBRALE (secondaire)
      Des hyperthyroidies.
      Sous forme de collyre.
      Arch. Ophtalmol 1967, 77 : 341.

    3. TETANOS (à confirmer)
      Pour contrôler les symptômes de l'hyperactivité sympathique, en association avec le propranolol :
      - Lancet 1969;1:779.

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    2. LIPOTHYMIE (CERTAIN RARE)

    3. SYNCOPE (CERTAIN RARE)

    4. OEDEME (CERTAIN RARE)
      Lié à la rétention hydrosodée.

    5. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    6. CONGESTION NASALE (CERTAIN RARE)

    7. HYPERHIDROSE (CERTAIN RARE)

    8. ATTEINTE CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN FREQUENT)

    9. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)

    10. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN FREQUENT)

    11. BRADYCARDIE (CERTAIN RARE)

    12. ANGOR (CERTAIN TRES RARE)

    13. TOXICITE CUTANEOMUQUEUSE (CERTAIN TRES RARE)

    14. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Maculopapuleuse.

    15. POLLAKIURIE (CERTAIN TRES RARE)

    16. ATTEINTE DIGESTIVE (CERTAIN TRES RARE)

    17. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    18. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    19. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    20. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN TRES RARE)

    21. ULCERE GASTRODUODENAL(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)

    22. TROUBLE NEUROPSYCHIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    23. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    24. DEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)

    25. ATTEINTE OPHTALMOLOGIQUE (CERTAIN RARE)

    26. FLOU VISUEL (CERTAIN TRES RARE)

    27. DYSPNEE (CERTAIN TRES RARE)

    28. ASTHME (CERTAIN TRES RARE)

    29. TROUBLE SEXUEL (CERTAIN TRES RARE)

    30. ANEJACULATION (CERTAIN TRES RARE)

    31. IMPUISSANCE (CERTAIN TRES RARE)

    32. SYNDROME DE SEVRAGE (A CONFIRMER )
      Effet rebond à l'arrêt brutal du médicament.

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    2. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    3. ALLAITEMENT

    Contre-Indications

    1. PHEOCHROMOCYTOME

    2. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL RECENT

    3. INFARCTUS DU MYOCARDE RECENT

    4. ULCERE GASTRODUODENAL

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Non commercialisée en France:
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Quarante à cent vingt milligrammes par jour en 1 ou 2 prises.
    dose maximale: trois cents milligrammes par jour.
    Dose initiale de dix milligrammes par jour, augmentée de dix milligrammes tous les 3 à 4 jours.
    L'association à un thiazidique est souhaitable.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Rapidement résorbé par le tractus gastro-intestinal.
    Répartition
    Après administration orale, l'effet antihypertenseur débute en 4 heures environ et dure de 9 à 24 h.
    Elimination
    Voie rénale.
    70% de la dose sont éliminés en 24 h, principalement sous forme de métabolites.
    Voie fécale.
    10 à 18% dans les 18 premières heures.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil