SULFAMETHIZOL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 18/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    AMINO-4 N-(METHYL-5 THIADIAZOL-1,3,4 YL-2)BENZENESULFONAMIDE

    Ensemble des dénominations

    DCF : SULFAMETHIZOL
    DCIR : SULFAMETHIZOL
    autre dénomination : SULFAMETHIAZOLE
    autre dénomination : SULFAMETHYLTHIADIAZOLE
    autre dénomination : SULPHAMETHYZOLE
    autre dénomination : VK 53
    bordereau : 1369 et 2487

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SULFAMIDE ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    2. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    3. ANTISEPTIQUE URINAIRE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Bactériostatique:
      Antagoniste compétitif de l'acide para-aminobenzoïque, empêche l'incorporation de l'acide paraaminobenzoïque dans l'acide folique (facteur de croissance des microorganismes).Les bactéries insensibles sont perméables à l'acide folique préformé et utilisent l'acide folique exogène.

    Effets Recherchés

    1. SULFAMIDE ANTIBACTERIEN (principal)

    2. ANTIBACTERIEN (principal)

    3. ANTISEPTIQUE URINAIRE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION URINAIRE (principale)

    Effets secondaires

    1. ANOREXIE (CERTAIN TRES RARE)

    2. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    4. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    5. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)

    6. REACTION ALLERGIQUE (CERTAIN RARE)

    7. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    8. SYNDROME DE STEVENS-JOHNSON (CERTAIN TRES RARE)

    9. SYNDROME DE LYELL (CERTAIN TRES RARE)

    10. ASTHENIE (CERTAIN TRES RARE)

    11. INSOMNIE (CERTAIN TRES RARE)

    12. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    13. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    14. MALAISE (CERTAIN TRES RARE)

    15. ATAXIE (CERTAIN TRES RARE)

    16. GOITRE (CERTAIN TRES RARE)

    17. HYPOTHYROIDIE (CERTAIN TRES RARE)

    18. HEMATURIE (CERTAIN TRES RARE)

    19. CRISTALLURIE (CERTAIN TRES RARE)

    20. INSUFFISANCE RENALE (CERTAIN TRES RARE)

    21. LITHIASE URINAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    22. LEUCOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    23. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    24. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    25. HEMOLYSE (CERTAIN TRES RARE)

    26. HEPATITE (CERTAIN TRES RARE)

    27. METHEMOGLOBINEMIE (CERTAIN TRES RARE)

    28. SULFHEMOGLOBINEMIE (CERTAIN TRES RARE)

    29. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN TRES RARE)

    30. ICTERE GRAVE (CERTAIN TRES RARE)

    31. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    32. ICTERE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    33. POLYNEVRITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    34. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    35. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    36. ERYTHEME NOUEUX (CERTAIN TRES RARE)

    37. PANCREATITE AIGUE (CERTAIN )
      - Gastroenterology 1980;78:815.

    38. BLOC NEUROMUSCULAIRE (A CONFIRMER )

    39. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (A CONFIRMER )

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE CHEZ L'ANIMAL

    2. TOXICITE PERINATALE
      Risque d'ictère nucléaire chez le nouveau-né, à éviter au voisinage du terme.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. TERRAIN ALLERGIQUE

    2. ENFANT

    3. PORPHYRIE CUTANEE

    4. DEFICIT EN G6PD

    Contre-Indications

    1. SENSIBILISATION AUX SULFAMIDES

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    3. INSUFFISANCE RENALE

    4. GROSSESSE

    5. GROSSESSE(DERNIERE QUINZAINE)

    6. NOUVEAU-NE

    7. HEMOPATHIE

    8. PORPHYRIE

    9. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE

    10. ALLAITEMENT
      A proscrire en période d'allaitement ou nécessitant de différerer celui-ci car risque de rash cutané, d'anémie hémolytique si déficit en G6PD, d'ictère nucléaire.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Cinq à six cents milligrammes par jour en 5 à 6 prises.
    - chez l'enfant:
    Deux à trois cents milligrammes par jour.
    - chez le nourrisson:
    Cent à deux cents milligrammes par jour.

    Des posologies plus élevées sont utilisées aux Etats-Unis:
    - chez l'adulte:
    Deux à quatre grammes par jour.
    - chez l'enfant:
    Soixante quinze milligrammes par kilo et par jour.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 4 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorbé par le tractus gastrointestinal.
    Taux plasmatique maximum en 2 heures, 6mg/100 ml après 2 g per os.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques: 90%.
    Demi-Vie
    4 heures.
    Métabolisme
    10% est acétylé au niveau hépatique.
    Elimination
    Voie rénale:
    60% de la dose est éliminé dans les urines en 5 heures (90% sous forme inchangée, 10% sous forme acétylée).
    La solubilité de la forme intacte et du métabolite augmente lorsque le PH est alcalin.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil