HYDROCORTISONE ACETATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 29/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    11 bêta,17 alpha,21-trihydroxyprégn-4-ène-3,20-dione 21-acétate

    Ensemble des dénominations

    BANM : HYDROCORTISONE ACETATE
    CAS : 50-03-3
    DCIM : ACETATE D'HYDROCORTISONE
    autre dénomination : ACETATE D'HYDROCORTISONE
    autre dénomination : CORTISOL ACETATE
    autre dénomination : HYDROCORTISONE 21-ACETATE
    autre dénomination : HYDROCORTISONI ACETATAS
    code expérimentation : NSC-741
    rINNM : HYDROCORTISONE ACETATE
    sel ou dérivé : HYDROCORTISONE
    sel ou dérivé : HYDROCORTISONE ACEPONATE
    sel ou dérivé : HYDROCORTISONE BUTYRATE
    sel ou dérivé : HYDROCORTISONE HEMISUCCINATE SODIQUE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : HYDROCORTISONE
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : Exonéré : usage topique à 0.5%, 75 mg/quantité max. (JO 29/05/1999)

    Proprietés Pharmacologiques

    1. GLUCOCORTICOIDE (principale certaine)

    2. ANTIINFLAMMATOIRE (principale certaine)

    3. ANTIINFLAMMATOIRE STEROIDIEN (principale certaine)

    4. IMMUNOSUPPRESSEUR (principale certaine)

    5. MINERALOCORTICOIDE (principale certaine)

    6. ANTIALLERGIQUE (principale certaine)

    7. DERMOCORTICOIDE (principale certaine)
      Activité modérée à 1% (classe IV de la classification européenne des dermocorticoïdes).

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Antiinflammatoire mixte agissant dans l'inflammation primaire et secondaire au stade aigü de l'inflammation: stabilise la membrane lysosomiale pendant la phase catabolique protéolytique et augmente le tonus capillaire pendant la phase réactionnelle exsudative.
      Agit au stade du granulome pendant la phase anabolique proliférative de réparation: inhibition de la prolifération des fibroblastes, de la synthèse des mucopolysaccharides, de la formation du collagène.

    Effets Recherchés

    1. ANTIINFLAMMATOIRE LOCAL (principal)

    2. ANTIPRURIGINEUX LOCAL (principal)

    3. ANTIALLERGIQUE LOCAL (principal)

    4. RALENTISSEMENT DU RENOUVELLEMENT EXCESSIF DES CELLULES EPIDE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DERMATITE DE CONTACT (principale)

    2. ECZEMA ATOPIQUE (principale)

    3. ECZEMA SEBORRHEIQUE (principale)

    4. PRURIT ANAL (principale)

    5. PRURIT VULVAIRE (principale)

    6. NEVRODERMITE (principale)

    7. LICHEN CIRCONSCRIT (principale)

    8. RHUMATISME INFLAMMATOIRE (principale)
      Traitement local.

    9. ARTHROSE (principale)

    10. ARTHROPATHIE POST-TRAUMATIQUE (principale)

    11. POLYARTHRITE RHUMATOIDE (principale)
      En intra-articulaire.

    12. BURSITE (principale)

    13. TENDINITE (principale)

    14. KYSTE SYNOVIAL (principale)
      En intra-synoviale.

    Effets secondaires

    1. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    2. ULCERE GASTRODUODENAL (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    3. HEMORRAGIE DIGESTIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    4. ULCERATION DIGESTIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Avec risque de perforation digestive.
      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    5. PANCREATITE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.
      La corticothérapie prolongée induit une hypersécrétion protéique pancréatique qui peut être à l'origine de lésions :
      - Gastroenterol Clin Biol 1978;2:139.

    6. HYPERTRIGLYCERIDEMIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    7. CALCIURIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)

    8. HYPERCOAGULABILITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    9. INSUFFISANCE SURRENALE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    10. GOITRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    11. RETARD DE CROISSANCE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    12. GLYCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    13. DIABETE STEROIDIEN (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    14. OSTEOPOROSE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    15. FRACTURE PATHOLOGIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    16. OSTEONECROSE ASEPTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    17. RESISTANCE AUX INFECTIONS(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    18. ARTHRITE SEPTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Voie intra-articulaire

    19. ARTHRITE MICROCRISTALLINE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INJECTION LOCALE

      Voie intra-articulaire

    20. MYOPATHIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    21. AMENORRHEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    22. CATABOLISME AZOTE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    23. SYNDROME CUSHINGOIDE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      POSOLOGIE ELEVEE
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    24. CEPHALEE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE
      ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    25. TROUBLE PSYCHIQUE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE
      ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES
      FORTE DOSE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    26. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE
      ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES
      FORTE DOSE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    27. RETENTION HYDROSODEE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés minéralocorticoïdes.

    28. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN )
      Conséquence de la rétention hydrosodée.

    29. OEDEME PULMONAIRE (CERTAIN )
      Conséquence de la rétention hydrosodée.

    30. INSUFFISANCE CARDIAQUE (CERTAIN )
      Décompensation. Conséquence de la rétention hydrosodée.

    31. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE
      TRAITEMENT PROLONGE

      Liée aux propriétés minéralocorticoïdes.

    32. FAIBLESSE MUSCULAIRE (CERTAIN )
      Pouvant aller jusqu'à la paralysie, effet lié à l'hypokaliémie.

    33. ATROPHIE CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TOPIQUE CUTANE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    34. INFECTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TOPIQUE CUTANE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Infections virales, bactériennes, mycosiques.
      Effet lié aux propriétés des glucocorticoïdes.

    35. RETARD DE CICATRISATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TOPIQUE CUTANE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    36. TELANGIECTASIE (CERTAIN )
      Conséquence de l'atrophie cutanée.

    37. PURPURA (CERTAIN )
      Conséquence de l'atrophie cutanée.

    38. VERGETURE (CERTAIN )
      Conséquence de l'atrophie cutanée.

    39. ULCERE DE JAMBE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TOPIQUE CUTANE
      TERRAIN PREDISPOSE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    40. HYPERTRICHOSE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TOPIQUE CUTANE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés androgéniques de certains métabolites.

    41. ACNE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TOPIQUE CUTANE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés androgéniques de certains métabolites.

    42. FOLLICULITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TOPIQUE CUTANE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés androgéniques de certains métabolites.

    43. ALLERGIE DE CONTACT (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TOPIQUE CUTANE

      Serait dûe aux excipients ou à d'autres principes actifs de la préparation.

    44. GLAUCOME(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      COLLYRE
      SUJETS PREDISPOSES

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    45. ULCERATION CORNEENNE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      COLLYRE
      TRAITEMENT PROLONGE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    46. ATROPHIE CORNEENNE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      COLLYRE
      TRAITEMENT PROLONGE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    47. CATARACTE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      COLLYRE
      TRAITEMENT PROLONGE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    48. PTOSIS (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      COLLYRE
      TRAITEMENT PROLONGE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    49. MYDRIASE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      COLLYRE
      TRAITEMENT PROLONGE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    50. HYPERSENSIBILITE (CERTAIN TRES RARE)
      Semble due à l'excipient.

    51. REACTION INFLAMMATOIRE POST-INFILTRATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INJECTION LOCALE
      INTRAARTICULAIRE
      INTRASYNOVIALE

    52. ATTEINTE OSTEOARTICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTRASYNOVIALE
      INJECTION LOCALE
      INTRAARTICULAIRE

      A type d'atrophie tissulaire.

    53. ABCES AU POINT D'INJECTION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTRASYNOVIALE
      INJECTION LOCALE
      INTRAARTICULAIRE

      Abcès aseptique

    54. INSTABILITE ARTICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INJECTION LOCALE
      INTRAARTICULAIRE
      INTRASYNOVIALE

      Condition(s) Favorisante(s) :
      INJECTIONS FREQUENTES

    Effets sur la descendance

    1. RISQUE TERATOGENE DISCUTE
      Les résultats des enquêtes épidémiologiques qui font ressortir une légère augmentation de la fréquence des malformations doivent être interprétés avec réserve cas il s'agit de grossesse pathologiques.
      Dans la pratique, les corticoïdes peuvent être administrés à la femme enceinte lorsqu'il existe une indication précise.

    2. INSUFFISANCE SURRENALE AIGUE NEONATALE
      Chez le nouveau-né dont la mère apris des corticoïdes à haute dose au voisinage du terme.

    3. TOXICITE PERINATALE

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance soumise à certaines restrictions :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.
      L'administration des corticostéroïdes par voie orale, par voie rectale et par injection systémique est interdite.
      L'administration par inhalation et par voies anale, auriculaire, dermatologique, nasale et ophtalmologique n'est pas interdite.
      Les injections locales et intra-articulaires de corticostéroïdes ne sont pas interdites mais, lorsque le règlement d'une autorité responsable le prévoit, une notification peut s'avérer nécessaire.

    2. ENFANT
      Si traitement prolongé envisagé.

    3. ADOLESCENTES
      Si traitement prolongé envisagé.

    4. GROSSESSE
      Si traitement prolongé envisagé.

    5. HYPERTENSION ARTERIELLE
      Si traitement prolongé envisagé.

    6. INSUFFISANCE RENALE
      Si traitement prolongé envisagé.

    7. EPILEPSIE
      Si traitement prolongé envisagé.

    8. GLAUCOME
      En raison de l'augmentation de la pression intra-oculaire.
      Terrain : sujets génétiquement prédisposés.
      Surveillance ophtalmologique régulière en cas de traitement prolongé, surtout chez les sujets âgés:
      - Lancet 1997;350:979-982.

    9. HYPERSENSIBILITE
      En cas de réaction d'hypersensibilité, interrompre immédiatement le traitement.

    10. INFECTION LOCALE

    Contre-Indications

    1. ULCERE GASTRODUODENAL
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet.
      A prendre également en considération en cas d'administration locale, du fait de la résorption du produit.

    2. ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet.
      A prendre également en considération en cas d'administration locale, du fait de la résorption du produit.

    3. DIABETE
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet.
      A prendre également en considération en cas d'administration locale, du fait de la résorption du produit.

    4. INFECTION VIRALE
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet.
      A prendre également en considération en cas d'administration locale, du fait de la résorption du produit.

    5. TUBERCULOSE
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet.
      A prendre également en considération en cas d'administration locale, du fait de la résorption du produit.

    6. KERATITE HERPETIQUE

    7. INFECTION LOCALE
      Contre-indication générale des infiltrations.

    8. ARTICULATION INSTABLE
      Contre-indique les infiltrations.

    9. DERMATOSE INFECTIEUSE
      Les dermatoses virales, mycosiques, bactériennes ou parasitaires sont une contre-indication de la corticothérapie locale cutanée.

    Voies d'administration

    - 1 - APPLICATION CUTANEE
    - 2 - RECTALE
    - 3 - INTRAARTICULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles:
    - en infiltrations:
    Cinq à cent vingt cinq milligrammes par injection, à renouveler éventuellement à intervalles de 1 à plusieurs semaines, suivant l'évolution. Respecter une asepsie rigoureuse.
    - en collyres à 1% ou 2,5%.
    - en applications cutanées.
    * crème: lésions relativement aiguës, suintantes ou dermatoses des plis.
    * pommades à 1% ou 2,5%: lésions subaiguës ou chroniques.
    * lotions : lésions du cuir chevelu ou des oreilles.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 1 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Bonne résorption après administration locale, sur la peau ou les muqueuses.
    Mauvaise résorption après injection intramusculaire.
    Résorption cutanée non négligeable, augmentée par l'utilisation de pansements occlusifs, si atrophie cutanée ou si la couche épidermique est abrasée, érodée ou absente.
    Proportionnelle à la surface cutanée recouverte et au ryhtme des applications, plus importante pour les pommades que pour les crèmes.
    Répartition
    Diffusion rapide dans tous les liquides de l'organisme, en particulier le LCR.
    Diffusion tissuliare peu importante.
    Ne franchit pas la barrière foetoplacentaire.
    Concentrations plasmatiques relativement élevées , principalement sous forme liée aux protéines.
    Demi-Vie
    1 h.
    Métabolisme
    Transformation hépatique pratiquement totale (99%) par des enzymes inductibles, en métabolites inactifs, hydrogénés et conjugués.
    Elimination
    Voie rénale.
    Principalement sous forme de métabolites (99%), et accessoirement sous forme inchangée (1%).

    Bibliographie

    - Drugs 1976;11:193-199.
    - Rev Praticien 1975;25:2993-3000.
    - Médecine Hygiène 1993;51:1888-1892. (EFFETS SECONDAIRES) * point sur les ruptures du tendon d'Achille et les corticoïdes.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil