RETINOL PALMITATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DIMETHYL-3,7(TRIMETHYL-2,6,6 CYCLOHEXENE-1 YL-1)-9 NONATETRAENE- 2,4,6,8OL PALMITATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : AXEROPHTOL PALMITATE
    autre dénomination : PALMITATE D'AXEROPHTOL
    autre dénomination : PALMITATE DE RETINOL
    autre dénomination : PALMITATE DE VITAMINE A
    autre dénomination : VITAMINE A PALMITATE
    bordereau : 885
    sel ou dérivé : ACITRETINE
    sel ou dérivé : BETACAROTENE
    sel ou dérivé : ISOTRETINOINE
    sel ou dérivé : RETINOL
    sel ou dérivé : RETINOL ACETATE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : - administration orale : dose par 24 h>5000 UI et quantité max.>150000 UI (JO 28/11/91).
    - administration parentérale (JO 28/10/97).

    Proprietés Pharmacologiques

    1. VITAMINE (principale certaine)

    2. ACTIVITE VITAMINIQUE A (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Joue un rôle important dans les mécanismes de la vision.
      PArticipe à la formation du pourpre rétinien, récepteur de la lumière pour la vision crépusculaire.
      Favorise la secrétion de mucus, inhibe la kératinisation et stimule la division cellulaire des tissu épithéliaux .
      Intervient dans la croissance osseuse et le développement embryonnaire.
      Participerait à certaines transformations métaboliques intéressant les stéroïdes.
      Participerait au phénomène d'induction enzymatique.

    Effets Recherchés

    1. VITAMINIQUE A (principal)

    2. ANTIXEROPHTALMIQUE (principal)

    3. CICATRISANT (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. AVITAMINOSE A (principale)

    2. SECHERESSE DE L'OEIL (principale)

    3. HEMERALOPIE CARENTIELLE (principale)

    4. CHALAZION (secondaire)
      Chalazion à répétition

    5. ICHTYOSE (secondaire)

    6. ACNE (secondaire)

    7. MALADIE DE DARIER (secondaire)

    Effets secondaires

    1. FIEVRE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    2. ASTHENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    3. POIDS(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    4. HEPATOMEGALIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    5. SPLENOMEGALIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    6. ADENOPATHIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    7. ANOREXIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    8. SECHERESSE DES MUQUEUSES (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    9. GINGIVITE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    10. DESQUAMATION CUTANEE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    11. SECHERESSE DE LA PEAU (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    12. PRURIT (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    13. ALOPECIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    14. EXANTHEME (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    15. HYPERKERATOSE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    16. OEDEME DES MEMBRES INFERIEURS (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    17. ONGLE CASSANT (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    18. COLORATION DE LA PEAU (CERTAIN )
      Coloration orangée des téguments.

    19. DOULEUR OSSEUSE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    20. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    21. OSTEOMALACIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      INTOXICATION CHRONIQUE

    22. FRACTURE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    23. VERTIGE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    24. SOMNOLENCE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    25. CEPHALEE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    26. FAIBLESSE MUSCULAIRE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    27. IRRITABILITE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    28. NYSTAGMUS (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    29. DIPLOPIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    30. EXOPHTALMIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    31. POLYURIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    32. OLIGOMENORRHEE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    33. INSUFFISANCE RENALE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    34. HYPERCHOLESTEROLEMIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    35. CALCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    36. ANEMIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    37. HEMORRAGIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INTOXICATION CHRONIQUE
      TRAITEMENT PROLONGE

    38. OSTEOPHYTOSE SOUS-PERIOSTEE ENGAINANTE (CERTAIN TRES RARE)

    39. HYPERTENSION INTRACRANIENNE (CERTAIN TRES RARE)

    40. HYDROCEPHALIE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ENFANT

    41. COMA (CERTAIN TRES RARE)

    42. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)

    43. HYPOTHERMIE (CERTAIN TRES RARE)

    44. HEPATITE (A CONFIRMER )
      Un cas fatal, après utilisation de 25 000 UI par jour depuis six ans, les atteintes hépatiques étant généralement observées avec des posologies supérieures à 50 000 UI par jour (sel de rétinol non précisé) :
      - Am J Med 1994;97:523-528.

    Effets sur la descendance

    1. TERATOGENE CHEZ L'HOMME
      Surtout les fortes doses avant la septième semaine de gestation et même à des doses faibles, au delà de 10 000 UI par jour, chez la mère, le risque de malformations de la crête neurale serait triplé, le risque de malformations neurologiques est estimé à 1 sur 57 :
      - N Engl J Med 1995;333:1369-1373.
      - N Engl J Med 1995;333:1414-1415.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. ABSENCE DE CONTRACEPTION FEMININE
      Tératogène chez l'homme: Cf 'effet sur la descendance'.

    Posologie et mode d'administration

    Une Unité Internationale correspond à 0,55 microgramme de palmitate de retinol.
    Besoins journaliers:
    - adultes: hommes : 5000 UI/jour, femmes: 4000 UI/jour.
    - enfants: 1500 à 3000 UI/ jour selon l'âge.

    Dose thérapeutique usuelle par voie orale ou intramusculaire profonde:
    - chez l'adulte: Cinquanteà cent mille UI par jour pendant 2 jours tous les 6 mois.
    - chez l'enfant: Cinquante mille UI par jour une fois tous les 2, 3 ou 6 mois.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 9.10 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION REIN voie rénale
    - 3 - ELIMINATION FECES voie fécale
    - 4 - REPARTITION LAIT lait

    Absorption
    Résorption intestinal au niveau de la partie supérieure de l'intestin grêle, > 90% de la dose administrée, liée à la résorption des graisses.
    Celle-ci est diminuée en cas d'insuffisance hépatique, pancréatique et d'obstruction biliaire.
    Répartition
    50% environ de la fraction résorbée est mise en réserve dans le foie sous forme d'ester palmitique.
    La concentration hépatique est de 800 UI par gramme, cette quantité correspond à 95% du pool corporel et peut couvrir les besoisn pendant plusieurs mois.
    Dans le sang, la vitamine A est liée à une protéine plasmatique.
    On la retrouve dans la rétine, le rein, le poumon et le péritoine.
    Cycle entéro-hépatique.
    Demi-Vie
    9,1 h.
    Métabolisme
    Hépatique: glucuroconjugaison en bétaglucuronide et oxydation en rétinal et acide rétinoïque.
    Rénal: oxydation.
    Elimination
    Voie rénale:
    Sous forme de métabolites glucuroconjugués; environ 20% de la dose résorbée.
    Voie fécale:
    Sous forme de métabolites glucuroconjugués; 20 à 30% de la dose résorbée.
    Non dialysable.

    Bibliographie

    - Gaz Me Fr 1966;12:4664.
    - Ann Rev Biochem 1971;40:501.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil