CLIOQUINOL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 12/7/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    CHLORO-5 IODO-7 QUINOLEINOL-8

    Ensemble des dénominations

    DCF : CHLOROIODOQUINE
    DCIR : CLIOQUINOL
    autre dénomination : CHLORIODOQUINE
    autre dénomination : CHLOROXYQUINOLEINE
    autre dénomination : IODOCHLORHYDROXYQUINE
    autre dénomination : IODOCHLORHYDROXYQUINOLINE
    autre dénomination : IODOCHLOROHYDROXYQUINOLEINE
    autre dénomination : IODOCHLOROXYQUINOLEINE
    autre dénomination : QUINOFORME
    bordereau : 1062

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. AMOEBICIDE (principale certaine)

    2. ENTAMOEBA HISTOLYTICA (principale certaine)

    3. ANTISEPTIQUE (principale certaine)

    4. ANTISEPTIQUE INTESTINAL (principale certaine)

    5. ANTIPROTOZOAIRE (secondaire certaine)

    6. BALANTIDIUM COLI (secondaire certaine)

    7. GIARDIA INTESTINALIS (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Amoebicide par action directe (mécanisme d'action inconnu).
      Entraine la disparition des formes kystiques, probablement par élimination des trophozoïtes.
      Utilisé dans l'amibiase intestinale.
      Actif également contre lamblia intestinalis et balantidium coli.

    Effets Recherchés

    1. ANTISEPTIQUE (principal)

    2. ANTISEPTIQUE INTESTINAL (principal)

    3. AMOEBICIDE DE CONTACT (principal)

    4. ANTIPARASITAIRE (principal)

    5. AMOEBICIDE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ENTEROCOLITE (principale)

    2. AMIBIASE INTESTINALE (principale)

    3. GIARDIASE (principale)

    4. TRICHOMONASE (principale)

    5. INFECTION CUTANEE (principale)
      En association avec un dermocorticoïde.

    Effets secondaires

    1. REACTION ALLERGIQUE CUTANEE (CERTAIN )

    2. IRRITATION CUTANEE (CERTAIN )

    3. PRURIT (CERTAIN )

    4. ENCEPHALOPATHIE (CERTAIN TRES RARE)

    5. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE SENSITIVOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    6. POLYNEVRITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    7. NEVRITE OPTIQUE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      FORTE DOSE

      A surtout été décrite au Japon :
      - Lancet 1978;1:715.

    8. SMON (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      FORTE DOSE

      La neuromyélopathie subaiguë avec névrite optique rétrobulbaire ou subacute myelo-opticoneuropathy (SMON) décrite lors des traitements prolongés avec fortes doses de clioquinol a surtout été décrite au Japon :
      - Lancet 1978;1:715.

    9. ACUITE VISUELLE(DIMINUTION) (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

      Surtout été décrite au Japon :
      - Lancet 1978;1:715.

    10. AMNESIE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      - J Neurol Neurosurg Psychiatry 1979;42:1085.

    11. CEPHALEE (CERTAIN )

    12. FURONCULOSE (CERTAIN )

    13. DERMATITE (CERTAIN )

    14. ANITE (CERTAIN )

    15. DIARRHEE (CERTAIN )

    16. FIEVRE (CERTAIN )

    Contre-Indications

    1. ENFANT
      Contre-indiqué chez l'enfant âgé de moins de 2 ans en raison du risque potentiel de neurotoxicité.

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    3. INTOLERANCE A L'IODE

    4. INSUFFISANCE RENALE

    5. HYPERTHYROIDIE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - APPLICATION CUTANEE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Un gramme et demi par jour en 3 prises.
    - chez l'enfant jusqu'à 6 mois:
    Cent vingt cinq à deux cent cinquante milligrammes par jour.
    - chez l'enfant de 1 à 12 ans:
    Deux cent cinquante à sept cent cinquante milligrammes par jour.

    Application cutanée:
    Existe en association avec un dermocorticoide , à raison de 3% de clioquinol, ce qui majore les effets systémiques possibles des 2 principes actifs administrés conjointement, surtout si l'application est faite sur de grandes surfaces cutanées ou sous pansement occlusif.
    L'utilisation sous cette forme est contre-indiquée chez l'enfant de moins de 2 ans.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 12.50 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorption au niveau du tube digestif.
    Résorption cutanée: 3 à 5% de la dose appliquée: en tenir compte chez l'enfant en raison du rapport poids/surface corporelle.

    Répartition
    Après administration orale, la concentration plasmatique maximum est atteinte au bout de 4 heures.
    Demi-Vie
    12,5 h.
    de 11 à 14 heures.
    Métabolisme
    Glucuroconjugaison.
    Elimination
    Voie rénale:
    Sous forme de dérivés glucuroconjugués.
    Après application cutanée, grande quantité retrouvée dans l'urine.

    Bibliographie

    - Pediatrics 1977;60,5:769.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil