DIIODOHYDROXYQUINOLEINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 7/5/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DIIODO-5,7 HYDROXY-8 QUINOLEINE

    Ensemble des dénominations

    DCF : DIIODOHYDROXYQUINOLEINE
    DCIR : DIIODOHYDROXYQUINOLEINE
    autre dénomination : DIIODOHYDROXYQUINE
    autre dénomination : DIIODOHYDROXYQUINOLINE
    autre dénomination : DIIODOXYQUINOLEINE
    autre dénomination : DIIODOXYQUINOLINE
    autre dénomination : DIODOXYQUINOLEINE
    autre dénomination : DIODOXYQUINOLINE
    autre dénomination : IODOXINE
    autre dénomination : SS 578
    bordereau : 1065

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. AMOEBICIDE (principale certaine)

    2. ENTAMOEBA HISTOLYTICA (principale certaine)

    3. ANTISEPTIQUE (principale certaine)

    4. ANTISEPTIQUE INTESTINAL (principale certaine)

    5. ANTIPROTOZOAIRE (secondaire certaine)

    6. GIARDIA INTESTINALIS (secondaire certaine)

    7. BALANTIDIUM COLI (secondaire certaine)

    8. TRICHOMONAS VAGINALIS (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Amoebicide par action directe, de mécanisme inconnu.
      Entraine la disparition des formes kystiques, probablement par élimination des trophozoïtes.
      Utilisé dans l'amibiase intestinale.
      Actif également contre Lamblia intestinalis et Balantidum Coli.

    Effets Recherchés

    1. ANTISEPTIQUE (principal)

    2. ANTISEPTIQUE INTESTINAL (principal)

    3. AMOEBICIDE (principal)

    4. AMOEBICIDE DE CONTACT (principal)

    5. FLAGELLICIDE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ENTEROCOLITE AIGUE (principale)

    2. ENTEROCOLITE CHRONIQUE (principale)

    3. AMIBIASE INTESTINALE (principale)

    4. TRICHOMONASE (principale)

    5. ACRODERMATITIS ENTEROPATHICA (secondaire)

    Effets secondaires

    1. TROUBLE DIGESTIF (CERTAIN RARE)

    2. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. PRURIT ANAL (CERTAIN TRES RARE)

    4. FURONCULOSE (CERTAIN TRES RARE)

    5. GOITRE (CERTAIN TRES RARE)

    6. NEVRITE OPTIQUE RETROBULBAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    7. REACTION ALLERGIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    8. NEVRITE OPTIQUE (A CONFIRMER )

    9. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE SENSITIVOMOTRICE (A CONFIRMER )

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    2. INTOLERANCE A L'IODE

    3. HYPERTHYROIDIE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Deux grammes par jour pendant 10 à 20jours.
    - chez le nourrisson:
    Deux cent dix milligrammes répartis dans l'alimentation quotidienne.
    - chez l'enfant:
    Augmenter les doses progressivement pour arriver à un gramme deux cents milligrammes à 7 ans.

    Dans l'amibias eintestinale, utilisé comme amoebicide de contact; s'il existe des amibes pathogènes, nécessité d'associer des amoebicides tissulaires sous contrôle parasitologique.
    Eviter les traitements prolongés.
    Suspendre le traitement en cas d'apparition de signes visuels ou neurologiques.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Peu résorbé au niveau du tube digestif.
    Elimination
    Voie fécale.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil