SPASMOLYTOL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 24/4/1998
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    2-[(3,5-dibromo-2-méthoxyphényl)-méthoxy]-N,N-diéthyléthanamine

    Ensemble des dénominations


    CAS : 25333-96-4 code expérimentation : A-124

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. SPASMOLYTIQUE (principale certaine)

    2. PARASYMPATHOLYTIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Antispasmodique d'action générale de même type que la papavérine avec une action musculotrope identique (s'oppose à la contracture expérimentale provoquée par le chlorure de baryum).
      N'a pas d'effet atropinique et n'est pas antisécrétoire.

    Effets Recherchés

    1. ANTISPASMODIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. SPASME OESOPHAGIEN (principale)

    2. SPASME GASTRO-INTESTINAL (principale)

    3. GASTRITE (principale)

    4. VOMISSEMENT (principale)

    5. COLITE SPASMODIQUE (principale)

    6. DYSMENORRHEE (principale)

    7. DYSPEPSIE (principale)

    Effets secondaires

    1. TROUBLE CARDIOVASCULAIRE (A CONFIRMER )
      Par analogie avec la papavérine:
      Tachycardie supraventriculaire, bouffées vasomotrices, hypotension artérielle.

    2. TROUBLE NEUROLOGIQUE (A CONFIRMER )
      Par analogie avec la papavérine:
      Céphalées, vertiges.

    3. TOXICITE HEPATIQUE (A CONFIRMER )
      Par analogie avec la papavérine:
      De mécanisme discuté, toxique ou immunologique, la papavérine peut provoquer des hépatites cytolytiques, cholestatiques ou mixtes, ou des anamalies biologiques: augmentation de la bilirubine, des transaminases ou des phosphatases alcalines.

    4. ANOREXIE (A CONFIRMER )
      Par analogie avec la papavérine.

    5. CONSTIPATION (A CONFIRMER )
      Par analogie avec la papavérine.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. HYPOTENSION ARTERIELLE
      Par analogie avec la papavérine.

    Contre-Indications

    1. GLAUCOME A ANGLE FERME
      par analogie avec la papavérine.

    2. ENFANT DE MOINS DE 30 MOIS
      Par analogie avec la papavérine.

    3. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL
      Par analogie avec la papavérine.

    4. HYPERTENSION INTRACRANIENNE
      Par analogie avec la papavérine.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    N'est plus commercialisé en France.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Cent milligrammes avant chaque repas.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil