METYRAPONE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    METHYL-2 BIS(PYRIDYL-1)-1,2 PROPANONE

    Ensemble des dénominations

    DCIR : METYRAPONE
    autre dénomination : METHBIPYRANONE
    autre dénomination : METHOPYRAPONE
    autre dénomination : SU 4885

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. AGENT DIAGNOSTIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Permet l'exploration de la secrétion d'ACTH.
      Agit par inhibition sélective de la 11 bêta hydroxylase surrénalienne.L'inhibition de la biosynthèse du cortisol, hormone responsable du freinage hypophysaire , provoque la secrétion d'ACTH.
      Cette ACTH provoque une stimulation de la synthèse des précurseurs des corticoïdes surrénaliens, d'où une augmentation des métabolites utinaires correspondants (17 cétostéroïdes et 17 hydroxystéroïdes).

    Effets Recherchés

    1. STIMULATION HYPOPHYSAIRE (principal)

    2. TEST DIAGNOSTIQUE (principal)

    3. INHIBITION SYNTHESE DU CORTISOL (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. EXPLORATION FONCTIONNELLE ANTEHYPOPHYSAIRE (principale)

    2. HYPOPITUITARISME(DIAGNOSTIC) (principale)

    3. INSUFFISANCE SURRENALE FONCTIONNELLE(DIAGNOSTIC) (principale)

    4. HYPERCORTICISME(DIAGNOSTIC) (principale)

    5. SYNDROME DE CUSHING(DIAGNOSTIC) (principale)

    6. OEDEME REFRACTAIRE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN )

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN )

    3. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN )

    4. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN )

    5. VERTIGE (CERTAIN )

    6. FIEVRE (CERTAIN )

    7. TACHYCARDIE (CERTAIN )

    8. SYNDROME DE SEVRAGE (CERTAIN )
      Six cas décrits chez des héroïnomanes traités par la méthadone et recevant la métyrapone comme produit de diagnostic de l'axe hypothalamo-hypophysaire :
      - Br J Addict 1990;85:1133-1140.

    9. ALOPECIE (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - Clin Pharm 1986;5:66-68.

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE SURRENALE

    2. INSUFFISANCE HYPOPHYSAIRE SEVERE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Quatre grammes et demi en 6 prises réparties toutes les 4 heures.
    - chez l'enfant:
    Quatre vingt dix milligrammes par kilo en 6 prises (1 prise toutes les 4 heures).

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Résorption par le tube digestif.

    Bibliographie

    - Ann endocrinol 1965;26:211.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil