PILOCARPINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 28/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    ETHYL-3(METHYL-1 IMIDAZOLYL-5)METHYL-4 PERHYDRO FURANONE-2

    Ensemble des dénominations


    bordereau : 547
    sel ou dérivé : PILOCARPINE NITRATE sel ou dérivé : PILOCARPINE CHLORHYDRATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : PILOCARPINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PARASYMPATHOMIMETIQUE (principale certaine)

    2. MYOTIQUE (principale certaine)

    3. VASODILATATEUR (principale certaine)

    4. EXCITOGANGLIONNAIRE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action parasympathomimétique (effet muscarinique): contracturant de la fibre lisse (tube digestif, oeil, bronches), stimulation des secrétions sudorale, salivaire, bronchique, gastrique.
      Myotique par constriction su sphincter irien.
      Action cardiovasculaire complexe: effet parasympathomimétique (vasodilatation ) et action excitoganglionnaire (ganglions sympathiques et médullosurrénale).

    Effets Recherchés

    1. MYOTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. GLAUCOME (principale)

    2. GLAUCOME CHRONIQUE (principale)
      à angle ouvert

    3. GLAUCOME AIGU (principale)
      à angle fermé
      traitement d'urgence, en attendant l'indication opératoire

    4. SYNDROME DE SJOGREN (à confirmer)
      Essai randomisé: l'administration de pilocarpine améliore les symptomes, en particulier la sécheresse buccale:
      - Arch Inern Med 1999;159:174-181.

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN )

    2. DOULEUR OCULAIRE (CERTAIN )

    3. DERMATITE DE CONTACT (A CONFIRMER )
      Un cas, après 7 mois d'utilisation sous forme de collyre :
      - Contact Dermatitis 1991;25:133-134.
      Un cas après utilisation sous forme de collyre :
      - Br J Ophtalmol 1993;77:740-741.

    Contre-Indications

    1. IRIDOCYCLITE

    2. IRITIS AIGU

    Posologie et mode d'administration

    N'est commercialisé en France que sous forme d'association:
    Usage en instillations oculaires d'une solution huileuse à 1%.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Métabolisme
    Peu connu, en partie détruite dans l'organisme.
    Elimination
    Voie rénale:
    Sous forme libre.

    Bibliographie

    - Drug Intell Clin Pharm 1970;4:60.
    - Drug Saf 1994;11:68-74. (EFFETS SECONDAIRES)*

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil