CHLORMADINONE ACETATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 6/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    CHLORO-6ALPHA HYDROXY-17ALPHA PREGNADIENE-4,6 DIONE-3,20 ACETATE-17ALPHA

    Ensemble des dénominations

    BANM : CHLORMADINONE ACETATE
    CAS : 302-22-7
    DCIMr : ACETATE DE CHLORMADINONE
    USAN : CHLORMADINONE ACETATE
    autre dénomination : ACETATE DE CHLORMADINONE
    bordereau : 758
    code expérimentation : NSC-92338
    rINNM : CHLORMADINONE ACETATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : CHLORMADINONE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PROGESTATIF (principale certaine)

    2. GESTAGENE (principale certaine)

    3. ANTIGONADOTROPE (secondaire certaine)

    4. ANTI-ESTROGENE (secondaire certaine)
      MODERE.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Prépare la muqueuse utérine à la nidation (dentelle utérine).
      Diminue les contractions utérines et celles des trompes.

    2. secondaire
      Pas d'activité androgène, ni oestrogène.

    Effets Recherchés

    1. PROGESTATIF (principal)

    2. ANTIOESTROGENE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE LUTEALE (principale)
      Traitement substitutif du déficit en progestérone.

    2. METRORRAGIE FONCTIONNELLE (principale)
      Traitement substitutif du déficit en progestérone.

    3. DYSMENORRHEE (principale)
      Traitement substitutif du déficit en progestérone.

    4. SYNDROME PREMENSTRUEL (principale)
      Traitement substitutif du déficit en progestérone.

    5. AMENORRHEE (principale)
      Traitement substitutif du déficit en progestérone.

    6. FIBROME UTERIN (principale)

    7. ENDOMETRIOSE (principale)

    8. PREMENOPAUSE (principale)

    9. CONTRACEPTION ORALE (secondaire)
      N'est plus utilisée dans cette indaication en raison du risque important de grossesse extra-utérine.

    Effets secondaires

    1. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Lié à la rétention hydrosodée.

    2. OEDEME (CERTAIN TRES RARE)
      En rapport avec une rétention hydrosodée.

    3. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)

    4. PRURIT (CERTAIN RARE)

    5. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    6. SEBORRHEE (CERTAIN RARE)

    7. SECHERESSE DE LA PEAU (CERTAIN RARE)

    8. CHLOASMA (CERTAIN TRES RARE)

    9. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)

    10. INSUFFISANCE VEINEUSE(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)

    11. ACCIDENT THROMBOEMBOLIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DIABETE
      OBESITE
      TABAGISME
      HYPERLIPIDEMIE
      HYPERTENSION ARTERIELLE
      ASSOCIATION AUX OESTROGENES
      ANTECEDENTS VASCULAIRES FAMILIAUX

      - Nouv Presse Med 1971;79:355-356.

    12. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    13. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    14. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN RARE)

    15. TROUBLE MENSTRUEL (CERTAIN FREQUENT)
      A type d'irrégularités du cycle menstruel, de modifications du volume des règles, de saignements intermenstruels.

    16. SPOTTING (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEBUT DE TRAITEMENT

    17. METRORRAGIE (CERTAIN FREQUENT)

    18. AMENORRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    19. GROSSESSE EXTRA-UTERINE (CERTAIN FREQUENT)

    20. MASTODYNIE (CERTAIN RARE)

    21. TOXICITE HEPATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX OESTROGENES

    22. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX OESTROGENES

    23. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)

    24. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    25. CEPHALEE (CERTAIN RARE)
      Peuvent être le premier signe d'un accident thromboembolique.

    26. NERVOSITE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEBUT DE TRAITEMENT

    27. DEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANTECEDENTS DEPRESSIFS

    28. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL (CERTAIN TRES RARE)
      Un cas rapporté :
      - Nouv Presse Med 1971;79:355-356.

    29. LIBIDO(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)

    30. POLYNEVRITE (A CONFIRMER )

    31. ERYTHROBLASTOPENIE (A CONFIRMER )
      Un cas décrit :
      - Lancet 1994;344:1370-1371.

    Précautions d'emploi

    1. ALLAITEMENT
      DIMINUTION DU TAUX DE PROTEINES DU LAIT MATERNEL.

    2. MALADIE HEPATIQUE PREEXISTANTE
      RECENTE OU CHRONIQUE. ANTECEDENTS D'ICTERE GRAVIDIQUE.

    3. DIABETE

    4. HYPERTENSION ARTERIELLE SEVERE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE(TROIS PREMIERS MOIS)

    2. ANTECEDENTS THROMBOEMBOLIQUES

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    4. PORPHYRIE

    5. PORPHYRIE CUTANEE

    6. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    * dans l'insuffisance lutéale:
    Deux à cinq milligrammes par jour du 16ème ou 25ème jour du cycle.
    * dans les métrorragies fonctionnelles;
    Quatre à dix milligrammes par jour pendant 10 jours.
    * dans l'endométriose:
    Deux à dix milligrammes par jour en traitement continu.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Bonne résorption par le tube digestif.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil