GLYCOL SALICYLATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 4/11/1998
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    salicylate de 2-hydroxyéthyl

    Ensemble des dénominations


    CAS : 87-28-5
    autre dénomination : MONOSALICYLATE DE GLYCOL
    autre dénomination : SALICYLATE D'HYDROXYETHYLE
    autre dénomination : SALICYLATE DE GLYCOL autre dénomination : ETHYLENE GLYCOL SALICYLATE
    autre dénomination : 2-HYDROXYETHYLE SALICYLATE
    bordereau : 1796
    code expérimentation : GL-7
    sel ou dérivé : MORPHOLINE SALICYLATE
    sel ou dérivé : PROPYLENE GLYCOL SALICYLATE
    sel ou dérivé : SALICYLATE D'AMYLE
    sel ou dérivé : SALICYLATE DE GAIACOL
    sel ou dérivé : SALICYLATE DE METHYLE
    sel ou dérivé : SALICYLATE DE PHENYLPROPYLE
    sel ou dérivé : SALICYLATE DE PICOLAMINE
    sel ou dérivé : SALICYLIQUE ACIDE
    sel ou dérivé : SALICYLATE DE CHOLINE
    sel ou dérivé : SALICYLATE DE DIETHYLAMINE

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANALGESIQUE (principale certaine)

    2. ANALGESIQUE PERIPHERIQUE (principale certaine)

    3. ANTIINFLAMMATOIRE (principale certaine)

    4. ANTIINFLAMMATOIRE NON STEROIDIEN (principale certaine)

    5. ANTIPYRETIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      *Action analgésique : inhibition de la synthèse des prostaglandines et de la libération de bradykinine.
      *Action antiinflammatoire : au stade aigu de l'inflammation, stabilisation de la membrane lysosomiale et inhibition de l'action des médiateurs chimiques de l'inflammation (ces 2 actions ont la même cinétique).
      *Action antipyrétique périphérique : vasodilatation et sudation provoquant une déperdition calorique importante sans modifier les causes de la fièvre.

    Effets Recherchés

    1. ANALGESIQUE (principal)

    2. ANTIINFLAMMATOIRE (principal)

    3. ANTIINFLAMMATOIRE NON STEROIDIEN (principal)

    4. ANTIPYRETIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. LUMBAGO (principale)

    2. SCIATIQUE (principale)

    3. ARTHROSE (principale)
      En application cutanée.

    4. REVULSIF CUTANE (principale)

    Effets secondaires

    1. ATTEINTE COCHLEO-VESTIBULAIRE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Toxicité cochléo-vestibulaire le plus souvent réversible.
      Accidents observés quand la salicylémie dépasse 300 mg/l.

    2. VERTIGE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Toxicité cochléo-vestibulaire le plus souvent réversible. Accidents observés quand la salicylémie dépasse 300 mg/l.

    3. SURDITE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Toxicité cochléo-vestibulaire le plus souvent réversible. Accidents observés quand la salicylémie dépasse 300 mg/l.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ANTECEDENTS ALLERGIQUES

    2. ASTHME

    3. INSUFFISANCE RENALE SEVERE
      Par analogie aux salicylates voisins (salicylate de méthyle). Il y a un risque d'accumulation du salicylate résorbé par voie percutanée.

    4. GROSSESSE
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      LARGES APPLICATIONS CUTANEES

      Par analogie aux salicylates voisins, bien résorbés par voie orale ou percutanée.

    5. DIABETE
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSULINOTHERAPIE
      TRAITEMENT PROLONGE
      LARGES APPLICATIONS CUTANEES
      TRAITEMENT PAR HYPOGLYCEMIANTS ORAUX

      Les salicylates ont un effet hypoglycémiant par un mécanisme propre non encore complètement expliqué chez le diabétique.
      Les salicylates potentialisent par ailleurs les sulfamides hypoglycémiants par défixation protéique et peut-être par diminution de l'élimination rénale par compétition au niveau d'une sécrétion tubulaire active.
      Ces effets ont été décrits avec les salicylates type salicylate de sodium et aspirine.

    Contre-Indications

    1. ALLERGIE AUX SALICYLES

    Voies d'administration

    - 1 - APPLICATION CUTANEE

    Posologie et mode d'administration

    Utilisation externe, en association sous forme de liniments, en crème ou en pommade.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie biliaire
    - 3 - REPARTITION lait

    Absorption
    Utilisation externe.
    14 à 22% sont résorbés par voie percutanée chez l'animal selon les excipients utilisés.
    Probablement bien résorbé chez l'homme, par analogie avec les salicylates voisins (salicylate de méthyle), par voie percutanée.

    Répartition
    Par analogie avec les salicylates voisins, la répartition se fait dans tout l'organisme.
    Passe la barrière foetoplacentaire.
    Passe dans le lait maternel (par analogie avec les salicylates voisins :salicylate de méthyle).
    Métabolisme
    Très probablement hépatique, avec glycuroconjugaison, comme les salicylates voisins.
    Elimination
    *Voie rénale.
    *Voie biliaire.

    Bibliographie

    - Drug Saf 1993;8:99-127. (INTERACTIONS)* Revue des interactions avec les AINS.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil