ETAMIPHYLLINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 26/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    7-[2-Diéthylamino)éthyl]-3,7-dihydro-1,3-diméthyl-1H-purine-2,6-dione

    Ensemble des dénominations

    BAN : ETAMIPHYLLINE
    CAS : 314-35-2
    DCF : ETAMIPHYLLINE
    DCIR : ETAMIPHYLLINE
    autre dénomination : DIETAMIPHYLLINE
    autre dénomination : DIETHYLAMINOETHYLTHEOPHYLLINE
    autre dénomination : PARAPHYLLINE
    code expérimentation : R-3588
    dci : étamiphylline
    rINN : ETAMIPHYLLINE
    sel ou dérivé : ETAMIPHYLLINE CAMSILATE
    sel ou dérivé : ETAMIPHYLLINE IODOMETHYLATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ETAMIPHYLLINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANALEPTIQUE CARDIAQUE (principale certaine)

    2. ANALEPTIQUE RESPIRATOIRE (principale certaine)

    3. SPASMOLYTIQUE (principale certaine)

    4. DIURETIQUE (secondaire certaine)

    5. DIURETIQUE XANTHIQUE (secondaire certaine)

    6. BRONCHODILATATEUR (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Dérivé de la theophylline ayant des propriétés spasmolytiques plus marquées au niveau de la fibre lisse ;agit notamment sur les spasmes des voies bilaires.
      Stimulant des muscles striés.

    2. secondaire
      Proprités diurétiques insignifiantes.
      Action excitante sur le système nerveux central.

    Effets Recherchés

    1. BRONCHODILATATEUR (principal)

    2. EUPNEIQUE (principal)

    3. SPASMOLYTIQUE (principal)

    4. ANALEPTIQUE CARDIOVASCULAIRE (principal)

    5. INOTROPE POSITIF (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. BRONCHOSPASME (principale)

    2. DYSPNEE (principale)

    3. DYSKINESIE BILIAIRE (principale)

    4. EMPHYSEME PULMONAIRE (secondaire)

    5. RESPIRATION DE CHEYNES-STOCKES (secondaire)

    6. APNEE DU NOUVEAU-NE (secondaire)

    7. COLIQUE HEPATIQUE (secondaire)

    8. COLIQUE NEPHRETIQUE (secondaire)

    9. ASTHME (secondaire)
      Traitement de fond.

    Effets secondaires

    1. TROUBLE DIGESTIF (CERTAIN )
      Par analogie avec la théophylline:
      Epigastralgies, nausées, vomissements, diarrhée: vérifier l'absence de surdosage en cas d'apparition de ces symptômes.

    2. TACHYCARDIE (CERTAIN )
      Par analogie avec la theophylline:
      Tachycardie supraventriculaire ou sinusale; vérifier l'absence de surdosage.

    3. INSOMNIE (CERTAIN )
      Par analogie avec la theophylline:
      Insomnie dûe à une excitation, ou à une anxiété dûe à la substance.

    4. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN RARE)
      Par analogie avec la theophylline:
      Chez l'enfant , l'apparition de convulsions est un signe d'intoxication confirmée, , cela peut être le premier signe d'un surdosage bien supporté auparavant.

    5. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN )
      Par analogie avec la théophylline:
      Apparait assez fréquemment chez l'enfant, très sensible aux variations du taux sanguin de la substance.

    Effets sur la descendance

    1. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Par analogie avec la théophylline.

    2. TOXICITE PERINATALE
      Par analogie avec la théophylline, possibilité après administration en fin de grossesse de tachycardie et d'hyperexcitabilité chez le nouveau-né, ainsi que de syndrome de sevrage et d'hyperglycémie.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ENFANT
      Par analogie avec la théophylline:
      Adaptation de posologie très prudente chez l'enfant, le taux thérapeutique étant proche du taux toxique, et l'enfant étant très sensible aux variations du taux sanguin.
      Le surdosage peut être provoqué par des doses trop fortes à chaque prise, par des prises trop rapprochées, ou par des associations médicamenteuses potentialisant l'etamiphylline.

    2. ULCERE GASTRODUODENAL

    3. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    4. HYPERTHYROIDIE

    5. EPILEPSIE(ANTECEDENT)

    6. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE
      Réduire la posologie.

    Contre-Indications

    1. ENFANT DE MOINS DE 30 MOIS

    2. ALLAITEMENT
      Médicament présent dans le lait, à prescrire avec prudence.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    N'est commercialisé en France que sous forme d'association.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Cent soixante à deux cent quarante milligrammes par jour répartis en 2 prises le matin à jeun et le soir au coucher.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Résorption rapide par le tube digestif.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil