DINOPROST

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    ACIDE [DIHYDROXY-3,5 (HYDROXY-3 OCTENE-1 YL)-2 CYCLOPENTYL-7 HEPTENE-5 OIQUE

    Ensemble des dénominations

    DCF : DINOPROST
    DCIR : DINOPROST
    autre dénomination : PG F2 ALPHA
    autre dénomination : PROSTAGLANDINE F2 ALPHA
    autre dénomination : PROSTINE F2 ALPHA
    bordereau : 2613

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. OCYTOCIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Prostaglandine possédant une activité contracturante sur la plupart des fibres lisses (vascualaire, bronchique, intestinale, utérine).
      Seule la propriété ocytocique est utilisée en thérapeutique.

    Effets Recherchés

    1. OCYTOCIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. AVORTEMENT THERAPEUTIQUE (principale)
      Possible quelle que soit la durée de la grossesse en cours.

    2. TRAVAIL(DECLENCHEMENT) (principale)
      Au cours d'une grossesse normale (à terme) ou à haut risque

    Effets secondaires

    1. BRONCHOCONSTRICTION (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE GENERALE

    2. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE GENERALE

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE GENERALE

    4. DIARRHEE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE GENERALE

    5. INFLAMMATION AU POINT D'INJECTION (CERTAIN )

    6. HYPERTONIE UTERINE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE

      Favorisée par l'association à un ocytocique.

    7. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SURDOSAGE
      ADMINISTRATION EXTRA-AMNIOTIQUE

      Un cas associé à un oedème du poumon après administration extra-amniotique du produit sous forme d'un gel :
      - Aust New Zeal J Obst Gynecol 1989;29:261-263.
      Un cas au cours d'un surdosage :
      - Can J Aaesth 1989;36:466-469.

    8. TACHYCARDIE VENTRICULAIRE (A CONFIRMER )
      Un cas après injection intra-utérine :
      - Anesthesiology 1990;72:775-776.

    9. SPASME CORONARIEN (A CONFIRMER )
      Un cas, 15 minutes après administration IV :
      - Br Heart J 1993;69:364-365.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. GLAUCOME A ANGLE FERME

    2. HYPERTENSION ARTERIELLE

    3. ASTHME

    4. UTERUS CICATRICIEL

    5. DYSTOCIE

    6. PRESENTATION ATYPIQUE

    7. MULTIPARITE

    8. SOUFFRANCE FOETALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle en perfusion intraveineuse:
    * Induction du travail à terme ou évacuation en cas de mort in utero au cours des 2ème ou 3ème trimestre:
    Utiliser de préférence une pompe électrique.
    Débuter par 2,4 microgrammes par mn , en cas de réponse insuffisante au bout de 30 mn, augmenter la dose à 4,8 microgrammes par mn; si, au bout d'1 à 2 heures, les contractions sont encore insuffisantes, passer à 9,6 microgrammes par mn.
    Exceptionnellement, on pourra être amené à doubler cette dose .
    En cas d'hypertonie utérine ou de souffrance foetale , la perfusion sera stoppée jusqu'au retour à la normale , puis la perfusion sera reprise avec une dose inférieure de moitié à la dernière dose utilisée.
    En aucun cas, la durée totale de la perfusion ne doit excéder 18 heures.

    Dose usuelle par voie intraamniotique :
    * Avortement au cours des 2ème ou 3ème trimestre en cas de malformation foetale:
    Quarante milligrammes, puis, si nécessaire, répéter 24 heures plus tard une nouvelle dose de vingt cinq à quarante milligrammes.

    Dose usuelle par voie extraamniotique:
    * Evacuation au cours des 2ème ou 3ème trimestre en cas de mort in utero ou de malformation foetale:
    Solution à deux cent cinquante microgrammes par ml; débuter par deux cent cinquante microgrammes, puis sept cent cinquante microgrammes toutes les 2 heures, pendant 36 heures au maximum.

    Dose usuelle par voie intracervicale ((technique de la clinique Baudelocque):
    Perfusion dans la lèvre antérieure du col: 0,6 milligramme par heure.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 2 à 5 minute(s)

    Demi-Vie
    Inactivé en quelques minutes.

    Bibliographie

    - Nouv Presse Med 1981;10,22:1825.
    - Dossier CNIMH 1990;11:233-277 (REVUE).

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil