OXATOMIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 6/4/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    {(DIPHENYLMETHYL-4 PIPERAZINYL-1)-3 PROPYL}-1 3H-BENZIMIDAZOLONE-2

    Ensemble des dénominations

    BAN : OXATOMIDE
    CAS : 60607-34-3
    DCF : OXATOMIDE
    DCIR : OXATOMIDE
    USAN : OXATOMIDE
    bordereau : 2618
    code expérimentation : R 35443
    rINN : OXATOMIDE
    sel ou dérivé : CINNARIZINE

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHISTAMINIQUE (principale certaine)

    2. ANTIHISTAMINIQUE H1 (principale certaine)

    3. INHIBITEUR DE LA DEGRANULATION DES MASTOCYTES (principale certaine)
      Inhibe in vitro la dégranulation des mastocytes et des basophiles.

    4. SEDATIF (principale certaine)

    5. ANTICHOLINERGIQUE (secondaire certaine)

    6. ANTISEROTONINE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Actif à la fois sur la libération et les effets des médiateurs de l'allergie.
      Agit sur les réactions d'hypersensibilité immédiate en empêchant , à partir du mastocyte, la libération des médiateurs (histamine, slow reacting substance of anaphylaxis).
      Cet effet pourrait provenir de l'inhibition du calcium intracellulaire dans les mastocytes.
      Antagonise la bronchoconstriction induite par l'histamine, la sérotonine et la slow reacting substance of anaphylaxis.
      Possède une activité anticalcique qui participe à la vasodilatation périphérique, qui apparait à fortes doses.
      Activité antihistaminique H1.

    Effets Recherchés

    1. ANTIHISTAMINIQUE (principal)

    2. ANTIALLERGIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. REACTION ALLERGIQUE (principale)
      Traitement symptomatique et prophylactique des réactions cutanées et muqueuses de l'hypersensibilité immédiate.

    2. RHINITE ALLERGIQUE (principale)
      Surtout efficace sur le rhume des foins.

    3. CONJONCTIVITE ALLERGIQUE (principale)

    4. PRURIT (principale)

    5. URTICAIRE (principale)
      Aiguë ou chronique :
      - Dermatologica 1981;162:42-50.
      - Curr Ther Res 1981;29:510-515.

    6. ALLERGIE MEDICAMENTEUSE (principale)
      Essentiellement efficace sur les dermatoses urticariennes ou érythémateuses et sur les manifestations cutanées et le prurit de la maladie sérique.

    Effets secondaires

    1. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    2. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. RETENTION D'URINE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE

      Lié à l'effet anticholinergique.

    4. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE

    5. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE

      Lié à l'effet anticholinergique.

    6. CONSTIPATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE

      Lié à l'effet anticholinergique.

    7. SOMNOLENCE (CERTAIN FREQUENT)

    8. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    9. VERTIGE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE

    10. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ENFANT

      Effet paradoxal, variable selon la susceptibilité individuelle.

    11. HYPOTONIE MUSCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ENFANT
      FORTE DOSE

    12. TROUBLE DE L'ACCOMMODATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTE DOSE

      Lié à l'effet anticholinergique.

    13. ASTHME(AGGRAVATION) (A CONFIRMER )
      Aggravation du bronchospasme chez des patients traités pour un asthme :
      - Br J Clin Pract 1980;34:323.

    14. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )
      Une légère augmentation des transaminases a été rapportée dans un cas d'imputabilité douteuse :
      - Allergologie 1980;3:30-33.

    15. HEPATITE CHOLESTATIQUE (A CONFIRMER )
      - Gastroenterol Clin Biol 1992;16:101-102.

    16. HEPATITE MIXTE (A CONFIRMER )
      Un cas décrit, avec symptômatologie pseudoangiocholitique; deux cas rapportés :
      - Gastroenterol Clin Biol 1996;20:122-123.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. CONDUCTEUR DE VEHICULE
      Risque de somnolence.

    2. UTILISATEUR DE MACHINE
      Risque de somnolence.

    3. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    4. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

    5. GROSSESSE(TROIS PREMIERS MOIS)
      En raison de l'absence d'études systématiques chez la femme enceinte.

    6. ALLAITEMENT

    Contre-Indications

    1. ADENOME PROSTATIQUE
      Risque de rétention aiguë des urines.

    2. GLAUCOME A ANGLE FERME
      Risque de crise aiguë.

    3. ILEUS PARALYTIQUE
      Risque d'aggravation.

    4. STENOSE DU PYLORE
      Risque d'occlusion complète.

    5. MYASTHENIE
      Risque d'aggravation.

    6. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    7. ETAT DE MAL ASTHMATIQUE

    8. BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE

    9. HYPERSENSIBILITE
      Hypersensibilité connue à l'oxatomide.

    10. ASSOCIATION AUX IMAO
      Risque d'augmentation de l'intensité et de la durée des effets anticholinergiques.

    11. ASSOCIATION A L'ALCOOL
      Risque accru de troubles de la vigilance.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale :
    - Adulte : soixante milligrammes par jour en deux prises.
    Dose maximale : cent vingt milligrammes par jour en plusieurs prises.
    - Enfant : deux milligrammes par kilogramme par jour en plusieurs prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION 91 % lien protéines plasmatiques
    - 2 - DEMI VIE 20 à 30 heure(s)
    - 3 - ELIMINATION voie fécale
    - 4 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorbé par le tractus gastro-intestinal.
    Après une prise de 2 mg/kg per os, taux plasmatique maximum voisin de 0,3 microgrammes/ml atteint au bout de 2 heures.
    Existence probable d'un cycle entéro-hépatique.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatique : 91%.
    7 % de la quantité présente dans le sang sont fixés sur les hématies.
    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination se situe entre 20 et 30 heures.
    Métabolisme
    Subit une N-déalkylation oxydative et une hydroxylation aromatique.
    Elimination
    * Voie fécale : principale voie d'élimation.
    * Voie rénale : moins de 20 % de la dose administrée sont éliminés dans les urines.

    Bibliographie

    - Drugs of today 1980;16,7:219.
    - Experientia 1977;33,12:1657.
    - Drugs 1984;27:210-231.
    REFERENCES GENERALES:
    - Inpharma 1984;298:19.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil