ISOSORBIDE MONONITRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 29/1/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    MONONITRATE-5 DE DIANHYDRO-1,4:3,6 D-GLUCITOL

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : MONONITRATE D'ISOSORBIDE
    autre dénomination : 5-MONONITRATE D'ISOSORBIDE
    bordereau : 2665
    sel ou dérivé : ISOSORBIDE DINITRATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ISOSORBIDE
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : Voie parentérale uniquement, sinon Liste II pour les autres voies (JO 21/12/2000)

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTI-ANGOREUX (principale certaine)

    2. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)

    3. CORONARODILATATEUR (principale certaine)

    4. VASODILATATEUR CEREBRAL (secondaire certaine)

    5. SPASMOLYTIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Métabolite actif du dinitrate d'isosorbide.
      Possède les propriétés des dérivés nitrés: la réduction de la post charge, et surtout de la précharge, en réduisant le travail cardiaque, diminue les besoins en oxygène du myocarde.

    Effets Recherchés

    1. ANTIANGOREUX (principal)

    2. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principal)

    3. CORONARODILATATEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE CORONARIENNE (principale)

    2. ANGOR (principale)
      Revue de l'utilisation dans l'angor stable:
      - Drugs 1999;57:261-277.

    3. INFARCTUS DU MYOCARDE (à confirmer)
      Réduction de la mortalité :
      - Clin Pharmacol Ther 1994;56:680-692.
      Efficacité contestée (étude randomisée ISIS-4 portant sur 58 000 patients au total) :
      - Lancet 1995;345:669-685.

    4. HYPERTENSION ARTERIELLE PULMONAIRE (à confirmer)
      Un cas traité avec succès à moyen terme chez un malade atteitn d'hypertension portale:
      - Eur Resp J 1999;13:210-212.

    5. HEMORRAGIE DIGESTIVE DE L'HYPERTENSION PORTALE(PREVENTION) (à confirmer)
      Essai randomisé vs propranolol (idem) :
      - Gastroenterology 1993;104:1460-1465.

    6. RUPTURE DE VARICES OESOPHAGIENNES(PREVENTION) (à confirmer)
      Augmenterait l'efficacité du nadolol en prévention primaire des hémorragies digestives par rupture de varices oesophagiennes (essai randomisé positif) :
      - Lancet 1996;348:1677-1681.
      Serait aussi efficace que le propranolol pour prévenir la première hémorragie digestive par rupture de varices oesophagiennes , mais la survie à long terme serait moindre, essai randomisé:
      - Gastroenterology 1997;113:1632-1639.
      Dans un essai randomisé, augmente significativement l'efficacité du nadolol en prévention primaire des hémorragies digestives par rupture de varices oesophagiennes :
      - Hepatology 2000;31:34-39.
      Augmenterait modérément l'efficacité du propanolol dans un essai randomisé de prévention secondaire :
      - Hepatology 2000;31:1239-1245.

    7. HEMORRAGIE DES ULCERES GASTRODUODENAUX(PREVENTION) (à confirmer)
      Etude rétrospective de 1122 patients:
      - N Engl J Med 2000;343:864-839

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN FREQUENT)

    2. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE

    3. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    4. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN TRES RARE)

    5. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. GLAUCOME A ANGLE FERME

    Contre-Indications

    1. HYPOTENSION ARTERIELLE

    2. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE

    3. INFARCTUS DU MYOCARDE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Vingt à soixante milligrammes par jour en 3 prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 4 heure(s)

    Absorption
    Rapide et complète par le tractus gastro-intestinal.
    Ne subirait pas d'effet de premier passage hépatique.
    Des taux plasmatiques maxima sont obtenus en 1 h environ après administration.
    Demi-Vie
    4 h.
    Métabolisme
    Largement métabolisé.
    Formation de dérivés glucuroconjugués.

    Bibliographie

    - Drugs 1999;57:93-99
    - Drugs 1999;57:261-277.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil