FORMOTEROL FUMARATE

Introduction dans BIAM : 8/2/1993
Dernière mise à jour : 18/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    fumarate de (+/-)-2'-hydroxy-5'[(RS)-1-hydroxy-2-[[(RS)-p-méthoxy-alpha-méthylphenéthyl]-amino]éthyl]formanilide.

    Ensemble des dénominations

    BANM : EFORMOTEROL FUMARATE
    CAS : 43229-80-7
    DCIMr : FUMARATE DE FORMOTEROL
    autre dénomination : EFORMOTEROL FUMARATE
    autre dénomination : FUMARATE DE FORMOTEROL
    bordereau : 3033
    rINNM : FORMOTEROL FUMARATE

    Molécule(s) de base : FORMOTEROL
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 24/05/91

    Proprietés Pharmacologiques

    1. BETA-2 STIMULANT (principale certaine)

    2. BRONCHODILATATEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agoniste sélectif des récepteurs bêta-2.
      Induit une importante bronchodilatation et un faible effet stimulant cardiaque.

    Effets Recherchés

    1. BRONCHODILATATEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ASTHME (principale)
      Traitement continu. Serait particulièrement efficace en association avec le budesonide:
      -Europ Respir J 1997;10,suppl 25, 1
      Augmente le peak -flow. Retarde la survenue de la première crise grave. Etude randomisée vs terbutaline de 367 malades:
      - Lancet 2001;357:257-261

    2. BRONCHOPNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE (principale)

    Effets secondaires

    1. TREMBLEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    2. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    3. PALPITATION (CERTAIN FREQUENT)

    4. CRAMPE (CERTAIN TRES RARE)

    5. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    6. TACHYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    7. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    8. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN TRES RARE)

    9. BRONCHOSPASME (CERTAIN TRES RARE)
      Effet paradoxal lié à une hypersensibilité.

    10. TOUX (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    2. CARDIOPATHIE

    3. HYPERTENSION ARTERIELLE

    4. HYPERTHYROIDIE

    5. TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    Voies d'administration

    - 1 - RESPIRATOIRE
    - 2 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles en inhalation chez l'adulte et l'enfant de plus de cinq ans :
    - Traitement de fond de l'asthme : vingt-quatre microgrammes en deux prises par jour.
    Dose maximale : quarante-huit microgrammes en deux prsies par jour.
    - Traitement préventif de l'asthme d'effort : douze à vingt-quatre microgrammes inhalés 15 à 30 minutes avant l'effort.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 2 à 3 heure(s)
    - 2 - REPARTITION 65 % lien protéines plasmatiques
    - 3 - ELIMINATION voie fécale
    - 4 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Après administration par inhalation, le passage systémique est très faible. La bronchodilatation apparaît en 1 à 3 minutes.
    Pic plasmatique en moins d'une heure après une prise par voie orale.
    Important effet de premier passage hépatique.
    Répartition
    La bronchodilatation est maximale 2 heures après l'inhalation et persiste 12 heures.
    Après administration orale, le taux de liaison aux protéines plasmatiques est d'environ 65%.
    Demi-Vie
    La demi-vie se situe entre 2 et 3 heures après administration orale.
    Elimination
    *Voie rénale : les 2/3 de la dose administrée par voie orale sont éliminés dans les urines.
    *Voie fécale : 1/3 de la dose administrée par voie orale est éliminé dans les fèces.

    Bibliographie

    - Drugs 1991;42:115-137.
    - Drugs 1998;55:303-322.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil