ABACAVIR SULFATE

Introduction dans BIAM : 15/10/1997
Dernière mise à jour : 29/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    sulfate de [(1S,4R)-4-[2-amino-6-(cyclopropylamino)-9H-purin-9-yl]cyclopent-2-ényl]méthanol

    Ensemble des dénominations

    ATC : J05A-F06
    DCIMr : SULFATE D'ABACAVIR
    autre dénomination : SULFATE D'ABACAVIR
    bordereau : 3080
    code expérimentation : GW1592U89
    code expérimentation : 1592U89
    dcim : sulfate d'abacavir
    liste DCIp : 76
    liste DCIr : 38
    rINNM : ABACAVIR

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ABACAVIR
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 21/12/2000

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIVIRAL (principale certaine)

    2. ANTIRETROVIRAL (principale certaine)

    3. INHIBITEUR DE LA TRANSCRIPTASE INVERSE (principale certaine)

    4. INHIBITEUR NUCLEOSIDIQUE DE LA TRANSCRIPTASE INVERSE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse. Subit une série de phosphorylations et de transformations intracellulaires conduisant à la formation de carbonavir triphosphate capable d'inhiber sélectivement la transcriptase de l'HIV1.

    Effets Recherchés

    1. ANTIVIRAL (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION A VIH (principale)
      - Drugs 2000;60:447-479.

    2. SIDA (principale)

    Effets secondaires

    1. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN )
      Réaction associant fièvre, malaise, troubles digestifs et rash cutané, évolution parfois grave :
      - Prescrire 1998;18:354.
      En particulier manifestations respiratoires et fièvre (Information du fabricant en Janvier 2000).
      La survenue de réactions sévères impose de ne pas réintroduire le traitement chez un patient qui l'a interrompu suite à une première réaction d'hypersensibilité (lettre du fabricant aux médecins US et information de l'EMEA : Media release du 14 août 2000).
      - Rev Prescr 2000;20:671.

    2. AGRANULOCYTOSE (A CONFIRMER )
      Un cas après 5 semaines de traitement :
      - AIDS 1999;13:1420-1421.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Posologie reste à préciser.
    Dose usuelle par voie orale :
    - Adulte : six cents à douze cents milligrammes par jour en 2 à 3 prises associées avec d'autres antirétroviraux.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 1 heure(s)

    Absorption
    Pic plasmatique une heure après une prise orale.
    Répartition
    Rapport LCR/plasma voisin de 0,18.
    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination est en moyenne de une heure.

    Bibliographie

    - Antimicrob Agents Chemother 1997;41:1082-1093.
    - Antimicrob Agents Chemother 1997;41:1099-1107.
    - Drugs 1998;55:729-738.
    - Drugs 2000;60:447-479.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil