COUMARINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 6/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    1,2-benzopyrone

    Ensemble des dénominations


    CAS : 91-64-5
    autre dénomination : CUMARIN
    autre dénomination : 2H-CHROMENONE-2 autre dénomination : BENZO-ALPHA-PYRONE
    bordereau : 2846

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIOEDEMATEUX (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Favoriserait le drainage lymphatique, stimulerait l'activité protéolytique des macrophages.

    Effets Recherchés

    1. ANTIOEDEMATEUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. LYMPHOEDEME POST-MASTECTOMIE (principale)
      Traitement adjuvant du lymphoedème post mastectomie, en complément des autres méthodes (contention élastique).

    Effets secondaires

    1. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN RARE)

    2. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    3. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    4. PRURIT (CERTAIN TRES RARE)

    5. TROUBLE MENSTRUEL (CERTAIN TRES RARE)

    6. HEPATITE (CERTAIN )
      Six cas rapportés à l'ADRAC :
      - Aust Adv Drug React Bull 1995;14:11.
      Hépatite cytolytique :
      - Am J Gastroenterol 1997;92:348-349.
      Deux cas décrits d'hépatite cytolytique :
      - Gastroenterol Clin Biol 1997;21:223-225.

    7. TOXICITE HEPATIQUE (CERTAIN )
      - Prescrire 1997;17:426.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    Contre-Indications

    1. ALLAITEMENT
      La coumarine passe dans le lait maternel.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Quatre vingt dix à cent trente cinq milligrammes par jour.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 1 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Résorption rapide et complète par le tractus gastro-intestinal; très important effet de premier passage hépatique.
    Répartition
    Peu liée aux protéines plasmatiques.
    Demi-Vie
    1 h.
    Pour le dérivé 7- hydroxycoumarine.
    Métabolisme
    Métabolisé par le foie en 7-hydroxycoumarine et en dérivés glucuroconjugués.
    Elimination
    Voie rénale.
    Voie principale d'élimination.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil