PROTRIPTYLINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 31/5/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de 3-(5H-dibenzo[a,d]cyclohept-5-ènyl)propyl(méthyl)amine

    Ensemble des dénominations

    BANM : PROTRIPTYLINE HYDROCHLORIDE
    CAS : 1225-55-4
    DCIMr : CHLORHYDRATE DE PROTRIPTYLINE
    USAN : PROTRIPTYLINE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE PROTRIPTYLINE
    autre dénomination : MK-240
    bordereau : 1786
    rINNM : PROTRIPTYLINE HYDROCHLORIDE
    sel ou dérivé : NOXIPTILINE CHLORHYDRATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : PROTRIPTYLINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIDEPRESSEUR (principale certaine)

    2. ANTIDEPRESSEUR TRICYCLIQUE (principale certaine)

    3. THYMOANALEPTIQUE (principale certaine)

    4. ANTICHOLINERGIQUE CENTRAL (secondaire certaine)

    5. PARASYMPATHOLYTIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibiteur du recaptage de la sérotonine et de la noradrénaline .
      Antihistaminique H1.
      Antimuscarinique central et périphérique.

    Effets Recherchés

    1. ANTIDEPRESSEUR (principal)

    2. THYMOANALEPTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DEPRESSION (principale)

    2. MALADIE DE PARKINSON (secondaire)

    3. DOULEUR REBELLE (secondaire)
      Douleurs cancéreuses en particulier.

    4. APNEE DU SOMMEIL (à confirmer)
      Plusieurs essais interrompus malgré l'efficacité à cause des effets secondaires :
      - Ann Pharmacother 1997;31:776-778.

    Effets secondaires

    1. GYNECOMASTIE (CERTAIN )
      - Concours Med 1989;111:1171-1176.

    2. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN )

    3. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN )

    4. ADENOPATHIE (CERTAIN )

    5. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    6. ICTERE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    7. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Publication sur les convulsions sous antidépresseurs :
      - J Clin Psychiatry 1993;54:289-299.

    8. GLAUCOME AIGU(CRISE DE) (CERTAIN )
      Très fréquent chez les sujets anatomiquement prédisposés à la fermeture de l'angle iridocornéen.

    Précautions d'emploi

    1. RISQUE SUICIDAIRE

    2. COMITIALITE

    3. HYPERTHYROIDIE

    4. ADENOME PROSTATIQUE

    5. ALLAITEMENT

    6. GRAND AGE

    7. ANESTHESIE GENERALE PAR LE CHLOROFORME

    8. ANESTHESIE GENERALE PAR BARBITURIQUES

    9. GROSSESSE

    10. ENFANT

    Contre-Indications

    1. ASSOCIATION AUX IMAO

    2. INFARCTUS DU MYOCARDE RECENT

    3. HYPERSENSIBILITE
      Hypersensibilité à la protriptyline.

    4. GLAUCOME A ANGLE FERME

    5. ADENOME PROSTATIQUE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Débuter par trente à quarante milligrammes par jour en 3 ou 4 prises puis augmenter si nécessaire, progressivement jusqu'à quarante à soixante milligrammes par jour.
    Après amélioration de l'humeur, la posologie pourra être réduite.

    - chez le sujet âgé ou l'adolescent:
    Posologie initiale: dix à vingt milligrammes par jour.

    Une surveillance cardiovasculaire rigoureuse sera instaurée chez les sujets âgés, notamment pour les posologies supérieures à vingt milligrammes par jour.

    Prévenir les patients et leur entourage du risque de somnolence et d'hypotension orthostatique.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION lait
    - 2 - DEMI VIE 55 à 198 heure(s)

    Absorption
    Résorption importante, mais très lente au niveau du tractus gastro-intestinal.
    Pic plasmatique atteint en plusieurs heures.
    Répartition
    Largement distribuée dans tout l'organisme.
    Forte liaison aux protéines plasmatiques et tissulaires.
    Taux plasmatique actif supérieur à 70 nanogrammes par ml.
    - Am J Psych 1980;137:653.
    Passe dans le lait.
    Demi-Vie
    55 à 198 heures.
    Encore plus prolongée en cas de surdosage.
    Métabolisme
    N-oxydation ou hydroxylation.
    Elimination
    Rein.
    Essentiellement sous forme de métabolites, libres ou conjugués.
    Lait.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil