SYROSINGOPINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 21/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [ETHOXYCARBONYL-4 DIMETHOXY-3,5 BENZO YLOXY]-18BETA DIMETHOXY- 11BETA,17ALPHA,3BETA,15ALPHA,20ALPHA-YOHIMBANE-CARBOXYLATE-16BETA DE METHYLE

    Ensemble des dénominations

    DCIR : SYROSINGOPINE
    autre dénomination : SU 3118
    autre dénomination : SYRINGOPINE
    autre dénomination : SYROSINGAPINE
    bordereau : 481

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHYPERTENSEUR (principale certaine)

    2. SYMPATHOLYTIQUE (principale certaine)

    3. CATECHOLAMINES DEPLETEUR (principale certaine)

    4. SEROTONINE DEPLETEUR (principale certaine)

    5. PSYCHOLEPTIQUE (secondaire certaine)

    6. NEUROLEPTIQUE (secondaire certaine)

    7. HYPOTHERMISANT (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      L'hypotension serait dûe à une déplétion des catécholamines dans les fibres sympathiques.

    2. secondaire
      Action au niveau central très faible comparativement à celle de la réserpine.

    Effets Recherchés

    1. ANTIHYPERTENSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPERTENSION ARTERIELLE (principale)

    Effets secondaires

    1. CONGESTION NASALE (CERTAIN FREQUENT)

    2. SIALORRHEE (CERTAIN FREQUENT)

    3. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    4. OEDEME (CERTAIN TRES RARE)

    5. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    6. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    7. ATTEINTE CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN RARE)

    8. TOXICITE CUTANEOMUQUEUSE (CERTAIN TRES RARE)

    9. ATTEINTE DE L'APPAREIL URINAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    10. ATTEINTE DIGESTIVE (CERTAIN RARE)

    11. ATTEINTE ENDOCRINIENNE (CERTAIN TRES RARE)

    12. TROUBLE NEUROPSYCHIQUE (CERTAIN RARE)

    13. ATTEINTE OPHTALMOLOGIQUE (CERTAIN RARE)

    14. TROUBLE RESPIRATOIRE (CERTAIN TRES RARE)

    15. TROUBLE SEXUEL (CERTAIN RARE)

    Effets sur la descendance

    1. TOXICITE PERINATALE
      Par analogie avec la réserpine:
      Bradycardie, hypothermie, congestion nasale et hypersécrétion bronchique pouvant entraîner une détresse respiratoire du nouveau-né lors de l'administration de réserpine en fin de grossesse.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ULCERE GASTRODUODENAL(ANTECEDENT)

    2. EPILEPSIE

    3. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    4. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    5. ASTHME

    6. ANESTHESIE GENERALE

    7. TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

    8. INFARCTUS DU MYOCARDE RECENT

    Contre-Indications

    1. ULCERE GASTRODUODENAL

    2. DEPRESSION

    3. GROSSESSE

    4. ALLAITEMENT
      Risque de somnolence, de diarrhée et d'emcombrement nasal chez le nouveau-né.

    5. COLITE ULCEREUSE

    6. ELECTROCHOC

    7. HYPERSENSIBILITE AUX ALCALOIDES DE LA RAUWOLFIA

    Posologie et mode d'administration

    N'est plus commercialisé en France.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Un demi à trois milligrammes par jour.
    La dose initiale sera de un à deux milligrammes par jour, puis sera ajustée progressivement, en laissant un intervalle de 10 à 14 jours entre chaque modification de posologie.

    Surveillance en raison de son effet cumulatif, l'action de la syrosingopine persiste plusieurs jours après l'arrêt du traitement.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil