ENPROSTIL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 2/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    BAN : ENPROSTIL
    CAS : 73121-56-9
    DCIR : ENPROSTIL
    USAN : ENPROSTIL
    bordereau : 2783
    code expérimentation : RS-84135
    rINN : ENPROSTIL
    sel ou dérivé : MISOPROSTOL

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIULCEREUX (principale certaine)

    2. GASTRO-PROTECTEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Analogue synthétique de la prostaglandine E2; réduit de façon prolongée la secrétion gastrique acide diurne et nocturne; réduirait la secrétion post-prandiale de gastrine; possède une activité cytoprotectrice sur la muqueuse gastrique.

    Effets Recherchés

    1. ANTIULCEREUX (principal)

    2. ANTISECRETOIRE GASTRIQUE (principal)

    3. CYTOPROTECTEUR GASTRIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ULCERE GASTRIQUE (principale)

    2. ULCERE DUODENAL (principale)
      - Br Med J 1986;292:864.

    3. ULCERATION GASTRODUODENALE DES AINS(PREVENTION) (secondaire)
      Prévention et traitement d'ulcère gastroduodénal, au cours des traitements par les AINS :
      - Am J Gastroenterol 1994;89:1014-1020.

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    3. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    4. SENSATION DE PLENITUDE GASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    5. DIARRHEE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Précoce et transitoire, n'impose qu'exceptionnellement l'arrêt du traitement.

    6. CONSTIPATION (CERTAIN TRES RARE)
      N'impose qu'exceptionnellement l'arrêt du traitement.

    7. ASTHENIE (CERTAIN TRES RARE)

    8. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    9. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    10. DYSGUEUSIE (CERTAIN TRES RARE)

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante sur le passage éventuel dans le lait.

    3. FEMME EN PERIODE D'ACTIVITE GENITALE
      En l'absence de moyen efficace de contraception.

    4. ENFANT DE MOINS DE 15 ANS
      Absence d'études contrôlées chez l'enfant.

    5. INSUFFISANCE RENALE

    6. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    - dans l'ulcère gastrique ou duodénal:
    Soixante dix microgrammes par jour en 2 prises entre les repas pendant 4 à 8 semaines.
    - dans le syndrome de Zollinger Ellison:
    Cent quarante microgrammes par jour en 2 prises.
    Vérifier la bénignité de la lésion avant le traitement, cas l'enprostil peut masquer les signes liés à une lésion maligne.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 0.50 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    La résorption est rapide, le pic plasmatique de 0,78 à 1,25 nanogrammes/ml, est atteint entre 30 et 60 mn après administration orale d'une dose de 1 microgramme/kg.
    Répartition
    LIaison aux protéines plasmatiques voisine de 50% pour une concentration plasmatique de 240 nanogrammes /ml; affinité importante pour la muqueuse gastrique.
    Demi-Vie
    0,5 h.
    Non corrélée à la durée d'action qui est de 11 h.
    Métabolisme
    Bêta oxydation en enprostil acide (82% des métabolites éliminés).
    Elimination
    Voie rénale:
    Principale voie d'élimination (environ 50% de la dose; il n'existe pas de différence entre le sujet jeune et la sujet âgé.
    Voie fécale:
    25 à 40% de la dose administrée sont éliminés par les fécès; il n'existe pas de différence entre le sujet jeune et le sujet âgé.

    Bibliographie

    - Gastroenterology 1985;88:382-386.
    - Am J Med 1986;81, Suppl2A.
    - Drugs 1987;33:1-30.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil