OXINIACATE D'OLAMINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N-OXYDE DU NICOTINATE D'HYDROXY-2 ETHYL AMINE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : N-OXY-NICOTINATE D'ETHANOLAMINE
    autre dénomination : OXINIACATE D'ETHANOLAMINE
    autre dénomination : OXYNICOTINATE D'ETHANOLAMINE
    bordereau : 1108

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. VASODILATATEUR (principale certaine)

    2. HYPOCHOLESTEROLEMIANT (principale certaine)

    3. ANTIATHEROMATEUX (à confirmer)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Probablement libération d'acide nicotinique, entrainant une réduction du taux plasmatique des lipoprotéines de très faible densité des triglycérides et des acides gras libres.

    2. secondaire
      Réduction du taux plasmatique des lipoprotéines de faible densité.

    Effets Recherchés

    1. NORMOLIPEMIANT (principal)

    2. VASODILATATEUR (accessoire)

    3. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPERLIPIDEMIE (principale)

    2. HYPERCHOLESTEROLEMIE (principale)

    3. HYPERTRIGLYCERIDEMIE (principale)

    4. TROUBLE CIRCULATOIRE PERIPHERIQUE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      DEBUT DE TRAITEMENT

      Secondaire à l'effet vasodilatateur cutané.

    2. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    3. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN RARE)

    Précautions d'emploi

    1. DIABETE

    2. HYPERURICEMIE

    3. GOUTTE

    4. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    5. INSUFFISANCE RENALE

    6. ULCERE GASTRODUODENAL(ANTECEDENT)

    7. ECZEMA
      Risque d'aggravation.

    Contre-Indications

    1. HYPERTENSION INTRACRANIENNE

    2. ULCERE GASTRODUODENAL

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    4. GROSSESSE

    5. ENFANT

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    QUatre à six grammes par jour en plusieurs prises au cours des reaps.
    Surveiller les fonctions hépatiques, la glycémie et l'uricémie.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Absorption par le tractus gastro-intestinal.

    Bibliographie

    - Therapie 1966;21:1063-1073.
    - Pathol Biol 1967;15:204-208.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil