CORYNEBACTERIUM PARVUM

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 6/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : C. PARVUM
    bordereau : 2400

    Proprietés Pharmacologiques

    1. IMMUNOSTIMULANT (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Activation des macrophages, dont le rôle inhibiteur sur les lymphocytes T permet d'expliquer la réduction de l'activité de ces derniers.
      Augmentation de l'activité des lymphocytes B, probablement dûe à l'activation des macrophages.
      Action stimulante sur les cellules souche de la moëlle.

    Effets Recherchés

    1. IMMUNOSTIMULANT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CANCER DU SEIN METASTASE (principale)

    2. CANCER DU POUMON EPIDERMOIDE METASTASE (principale)

    3. ADENOCARCINOME BRONCHIQUE (principale)
      Traitement immunothérapique, associé aux traitements chimio et radiothérapiques.

    4. CANCER DU POUMON A PETITES CELLULES (principale)

    5. CANCER DU LARYNX (principale)

    6. MELANOME (principale)
      Après exérèse.

    7. CANCER DU FOIE (à confirmer)

    Effets secondaires

    1. REACTION AU POINT D'INJECTION (CERTAIN FREQUENT)
      A type de réaction inflammatoire au point d'injection ou d'induration sous-cutanée.

    2. NECROSE CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Au point d'injection.

    3. FRISSON (CERTAIN FREQUENT)

    4. FIEVRE (CERTAIN FREQUENT)
      Elle commence une heure après l'injection et dure de 2 à 4 heures.

    5. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intramusculaire ou sous cutanée dans la zone deltoïdienne ou sous épineuse chez l'adulte:
    Douze à seize milligrammes par semiane.
    On associera à l'injection 1 ml de xylocaïne à 1% sans adrénaline et 250 unités d'hyaluronidase.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil