BUPRENORPHINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 27/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de (6R,7R,14S)-17-cyclopropylméthyl-7,8-dihydro-7-[(1S)-1-hydroxy-1,2,2-triméthylpropyl]-6-O-méthyl-6,14-éthano-17-normorphine

    Ensemble des dénominations

    BANM : BUPRENORPHINE HYDROCHLORIDE
    CAS : 53152-21-9
    DCIMr : CHLORHYDRATE DE BUPRENORPHINE
    USAN : BUPRENORPHINE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE BUPRENORPHINE
    bordereau : 2565
    code expérimentation : CL-112302
    code expérimentation : NIH-8805
    code expérimentation : UM-952
    rINNM : BUPRENORPHINE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : BUPRENORPHINE
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : Prescription sur carnets à souche(JO 20/09/92). Voie orale>0.2 mg : durée de prescription<28 jours (JO 14/10/95)

    Proprietés Pharmacologiques

    1. MORPHINIQUE (principale certaine)

    2. ANALGESIQUE (principale certaine)

    3. ANALGESIQUE CENTRAL (principale certaine)

    4. SEDATIF (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agoniste partiel des récepteurs morphiniques mû, antagoniste des récepteurs morphiniques kappa.
      Activité analgésique beaucoup plus puissante que la morphine (0,2 à 0,6 mg de buprenorphine IM équivalent à 5 à 15 mg de morphine IM.)
      Activité plus prolongée que la morphine.
      Dépression respiratoire liée à la dose, équivalente à celle de la morphine.
      Légèrement bradycardisant et hypotenseur.
      Le risque de dépendance serait moindre qu'avec les morphiniques traditionnels (à confirmer).

    Effets Recherchés

    1. ANALGESIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DOULEUR (principale)

    2. ANESTHESIE GENERALE(ADJUVANT) (principale)
      En raison de ses propriétés analgésiques.

    3. SEVRAGE DES OPIACES (principale)
      Désintoxication des héroïnomanes :
      - Science 1980;207:657.
      - JAMA 1992;267,20:2750-2755.
      - Drug Alcohol Depend 1994;36:115-121.
      - Drug Alcohol Depend 1994;36:139-145.
      Essai randomisé versus methadone: la buprenorphine augmenterait les chances de sevrage à moyen terme:
      - Am J Med 1998;105:100-105.
      Etude de 34 toxicomanes traitées pendant la grossesse. Réduction des complications foetales :
      - Arch Pediatr 1999:6:1179-1185.
      Essia randomisé. Aussi efficace que les fortes doses de méthadone:
      - N Engl J Med 2000;343:1290-1297

    Effets secondaires

    1. HYPERSUDATION (CERTAIN RARE)

    2. BRADYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)
      Bradycardie sinusale modérée le plus souvent.

    3. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQU