ATROPINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 15/1/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    D,L-TROPATE DE TROPANYLE-3

    Ensemble des dénominations

    BAN : ATROPINE
    CAS : 51-55-8
    autre dénomination : DL-HYOSCYAMINE
    bordereau : 574
    sel ou dérivé : ATROPINE ESTER SULFURIQUE
    sel ou dérivé : ATROPINE SULFATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ATROPINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PARASYMPATHOLYTIQUE (principale certaine)
      Action périphérique. Ne peut avoir d'action centrale qu'en cas d'utilisation massive par voie locale ou sur un terrain particulier : enfant, personne âgée...

    2. MYDRIATIQUE (principale certaine)
      Effet observé à faibles doses en utilisation locale en collyre.
      L'effet dure de plusieurs heures à quelques jours selon les sujets, la posologie.
      L'effet est plus intense et plus prolongé chez l'enfant et la personne âgée que chez l'adulte.

    3. SPASMOLYTIQUE (secondaire certaine)
      Ne peut s'observer que lors d'une résorption importante de l'atropine administrée localement.

    4. ANTISECRETOIRE (secondaire certaine)
      Ne peut s'observer que lors d'une résorption importante de l'atropine administrée localement.

    5. GANGLIOPLEGIQUE (secondaire certaine)
      Ne peut s'observer que lors d'une résorption importante de l'atropine administrée localement.

    6. CURARISANT (secondaire certaine)
      Ne peut s'observer que lors d'une résorption importante de l'atropine administrée localement.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Parasympatholytique: s'oppose de façon compétitive et surmontable aux effets muscariniques de l'acétylcholine.
      Effets oculaires: mydriase passive, paralysie flasque de l'accomodation, perte des réflexes de constriction pupllaire à la lumière et du réflexe d'accomodation-convergence.

    2. secondaire
      Action sur le système nerveux central; les effets cardiovasculaires, digestifs et sur les sécrétions s'observent en cas de résorption trop importante de l'atropine administrée localement (voir atropine sulfate).

    Effets Recherchés

    1. PARASYMPATHOLYTIQUE (principal)

    2. MYDRIATIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. EXAMEN DU FOND D'OEIL (principale)
      Si examens rapprochés ou permanents.

    2. IRITIS (principale)
      Immobilisation du muscle ciliaire et de l'iris pour prévenir ou libérer les synéchies.

    3. IRIDOCYCLITE (principale)

    4. CHOROIDITE (principale)

    5. ACUITE VISUELLE(DIMINUT