METRONIDAZOLE BENZOATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 28/11/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DERIVE BENZOYLE DU(METHYL-2 NITRO-5 IMIDAZOLYL-1)-2 ETHANOL

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : (BENZOYLOXY-2 ETHYL)-1 METHYL-2 NITRO-5 IMIDAZOLE
    autre dénomination : BENZOATE DE METRONIDAZOLE
    autre dénomination : BENZOYL METRONIDAZOLE
    bordereau : 2063
    sel ou dérivé : METRONIDAZOLE
    sel ou dérivé : ORNIDAZOLE
    sel ou dérivé : SECNIDAZOLE
    sel ou dérivé : TINIDAZOLE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : METRONIDAZOLE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIPARASITAIRE (principale certaine)

    2. ANTIPROTOZOAIRE (principale certaine)

    3. TRICHOMONAS VAGINALIS (principale certaine)

    4. TRICHOMONACIDE (principale certaine)

    5. GIARDIA INTESTINALIS (principale certaine)

    6. AMOEBICIDE (principale certaine)

    7. ENTAMOEBA HISTOLYTICA (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. secondaire
      Le mécanisme de l'action antiprotozoaire reste encore inconnu.
      Le produit est pharmacologiquement inerte.

    Effets Recherchés

    1. ANTIPARASITAIRE (principal)

    2. ANTIPROTOZOAIRE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. TRICHOMONASE UROGENITALE (principale)

    2. AMIBIASE INTESTINALE (principale)

    3. AMIBIASE HEPATIQUE (principale)

    4. MALADIE DE CROHN (secondaire)
      Réduirait la fréquence des récidives iléales après résection chirurgicale (sel ou base non précisés - Essai randomisé positif) :
      - Gastroenterol Clin Biol 1995;108:1617-1621.
      - Gastroenterol Clin Biol 1995;108:1935-1938.
      En association avec la ciprofloxacine, serait aussi efficace que la corticothérapie dans le traitement des poussées, (sel de ciprofloxacine non précisé, essai randomisé positif) :
      - Am J Gastroenterol 1996;91:328-332.

    5. INFECTION A HELICOBACTER PYLORI (secondaire)
      Traitement de l'infection à Helicobacter pylori associant bismuth, tétracycline et métronidazole. Essai randomisé positif versus ranitidi