RUFOCROMOMYCINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 2/6/1997
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    acide amino-5(amino-7 méthoxy-6 dioxo-5,8 dihydro-5,8 quinolyl- 2)-6(hydroxy-2 diméthoxy-3,4 phényl)-4 méthyl-3pyridine carboxylique-2 substance antibiotique extraite des bouillons de culture de Streptomyces rufochromogenus

    Ensemble des dénominations


    CAS : 3930-19-6 DCI : RUFOCROMOMYCINE
    bordereau : 818
    code expérimentation : RP 5278
    rINN : RUFOCROMOMYCIN

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. ANTIBIOTIQUE (principale certaine)

    3. ANTIBIOTIQUE ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    4. ANTIBACTERIEN (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Intervient dans le métabolisme des acides nucléiques en inhibant la synthèse de l'ADN.
      Diminue le nombre de mitoses.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. SARCOME DES PARTIES MOLLES (principale)

    2. MALADIE DE HODGKIN (secondaire)

    3. LEUCEMIE MYELOIDE CHRONIQUE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. HEPATITE (CERTAIN TRES RARE)

    2. THROMBOPENIE (CERTAIN RARE)

    3. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    4. LEUCOPENIE (CERTAIN FREQUENT)

    5. ALOPECIE (CERTAIN TRES RARE)

    6. ANOREXIE (CERTAIN FREQUENT)

    7. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    8. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN FREQUENT)

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    3. ANEMIE

    4. LEUCOPENIE

    5. THROMBOPENIE

    6. APLASIE MEDULLAIRE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par voie parentérale (IV lente ou perfusion).
    - Adultes : dix microgrammes par kilo et par semaine en 2 injections.
    Traitement d'entretien : six à huit microgrammes par kilo une fois par semaine.
    Surveillance clinique, hématologique et hépatique en particulier.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Résorption rapide.

    Bibliographie

    - C R Acad Sci (Paris) 1965;261:4911.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil