DEXTROTHYROXINE SODIQUE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    D-AMINO-2(HYDROXY-4 DIIODO-3,5 PHENOXY)-4 DIIODO-3,5 PHENYL-3 PROPI ONATE DE SODIUM

    Ensemble des dénominations

    DCIR : DEXTROTHYROXINE SODIQUE
    autre dénomination : D-THYROXINE SODIQUE
    autre dénomination : 3-5-3'-5' TETRA IODO D-THYRONINE
    bordereau : 1107
    sel ou dérivé : DEXTROTHYROXINE ACIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. HYPOCHOLESTEROLEMIANT (principale certaine)

    2. HYPOLIPIDEMIANT (principale certaine)

    3. ACTIVITE THYROIDIENNE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Réduction du taux de cholestérol par augmentation de son catabolisme et de son élimination biliaire.
      Diminution des lipoprotéines de faible densité.

    2. secondaire
      Diminution des lipoprotéines de forte densité.

    Effets Recherchés

    1. HYPOCHOLESTEROLEMIANT (principal)

    2. HYPOLIPEMIANT (principal)

    3. ACTIVITE THYROIDIENNE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPERCHOLESTEROLEMIE (principale)

    2. HYPERLIPIDEMIE (principale)

    3. HYPOTHYROIDIE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. METABOLISME BASAL(AUGMENTATION) (CERTAIN )

    2. TACHYCARDIE (CERTAIN )

    3. INSUFFISANCE CORONARIENNE(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    2. DIABETE

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    2. INSUFFISANCE CORONARIENNE AIGUE

    3. GROSSESSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Deux à six milligrammes par jour.
    Débuter par un à deux milligrammes par jour, à augmenter progressivement sous surveillance cardiaque clinique et électrique chez le vieillard ou l'insuffisant coronarien.
    La survenue de crise angineuse doit faire interrompre le traitement.
    En cas de traitement anticoagulant associé, la posologie des antivitamines K devra être diminuée et adaptée aux résultats biologiques.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Absorption par le tractus gastro-intestinal.
    Répartition
    Liaisons lâches avec les protéines plasmatiques.
    Tropisme hépatique et rénal.
    Métabolisme
    Une fraction subit une déiodation: formation de triiodothyronine.
    Catabolisme hépatique.
    Elimination
    Voie rénale.
    Triiodothyronine et monoiodotyrosine.
    Voie fécale:
    Métabolites et forme inchangée.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil