FLUANISONE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    4'-fluoro-4-[4-(2-méthoxyphényl)piperazin-1-yl]butyrophénone

    Ensemble des dénominations

    BAN : FLUANISONE
    CAS : 1480-19-9
    DCF : FLUANISONE
    DCIR : FLUANISONE
    autre dénomination : HALOANISONE
    code expérimentation : MD-2028
    code expérimentation : R-2028
    code expérimentation : R-2167
    dci : fluanisone
    rINN : FLUANISONE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOLEPTIQUE (principale certaine)

    2. NEUROLEPTIQUE (principale certaine)

    3. SPASMOLYTIQUE (secondaire certaine)

    Effets Recherchés

    1. PSYCHOLEPTIQUE (principal)

    2. NEUROLEPTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (principale)

    Effets secondaires

    1. SEDATION (CERTAIN )

    2. SOMNOLENCE (CERTAIN )

    3. DYSKINESIE PRECOCE (CERTAIN )
      Cède à l'administration d'antiparkinsionniens anticholinergiques.

    4. DYSKINESIE TARDIVE (CERTAIN RARE)
      Survenant à l'arrêt d'un traitement au long cours.
      L'administration d'antiparkinsionniens anticholinergiques est sans effet ou peut provoquer une aggravation..

    5. TORTICOLIS SPASMODIQUE (CERTAIN )
      Cède à l'administration d'antiparkinsionniens anticholinergiques.

    6. TRISMUS (CERTAIN )
      Cède à l'administration d'antiparkinsionniens anticholinergiques.

    7. SYNDROME EXTRAPYRAMIDAL (CERTAIN )
      Cède partiellement à l'administration d'antiparkinsionniens anticholinergiques.

    8. CRISE OCULOGYRE (CERTAIN )
      Cède à l'administration d'antiparkinsionniens anticholinergiques.

    9. TROUBLE DE L'ACCOMMODATION (CERTAIN )

    10. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE

      Le plus souvent orthostatique.

    11. TORSADE DE POINTES (A CONFIRMER )
      Par analogie avec l'halopéridol.

    12. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN )

    13. CONSTIPATION (CERTAIN )

    14. RETENTION D'URINE (CERTAIN )

    15. IMPUISSANCE (CERTAIN )

    16. FRIGIDITE (CERTAIN )

    17. AMENORRHEE (CERTAIN )

    18. GALACTORRHEE (CERTAIN )

    19. GYNECOMASTIE (CERTAIN )

    20. PROLACTINEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN )

    21. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN )
      Pouvant être importante.

    22. TOXICITE HEPATIQUE (A CONFIRMER )
      Par analogie avec l'halopéridol.

    Précautions d'emploi

    1. SENILITE

    2. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE

    3. ANESTHESIE GENERALE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. SCLEROSE EN PLAQUES

    3. MALADIE DE PARKINSON

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intramusuculaire chez l'adulte (comme neuroleptique):
    Soixante à cant soixante milligrammes par jour en 3 ou 4 injections.

    Dose usuelle par voie orale (comme tranquillisant):
    - chez l'adulte;
    Cinq à sept milligrammes et demi par jour en 3 prises.
    - chez l'enfant à partir de 5 ans:
    Deux milligrammes par jour en 2 prises.
    - chez l'enfant de 10 à 15 ans:
    Cinq milligrammes par jour en 3 prises.
    La posologie doit être progressive et fractionnée.
    Prévenir les patients du risque de somnolence.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil