NORETHYNODREL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    ETHYNYL-17ALPHA HYDROXY-17 OXO-3 ESTRENE-5(10)

    Ensemble des dénominations

    DCF : NORETHYNODREL
    DCIR : NORETHYNODREL
    autre dénomination : NORETYNODREL
    bordereau : 699

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PROGESTATIF (principale certaine)

    2. CONTRACEPTIF ORAL (principale certaine)
      PAR EFFET CENTRAL ET PERIPHERIQUE

    3. INHIBITEUR DE L'OVULATION (principale certaine)

    4. ANTIGONADOTROPE (principale certaine)

    5. ANTI-ESTROGENE (principale certaine)

    6. ANDROGENE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Blocage de l'ovulation dû à plusieurs mécanismes: par processus de feed back, diminue la secrétion de FSH et de LH responsable du déclenchement de l'ovulation; par inhibition directe au niveau de la maturation du follicule de De Graaf.
      L'effet contraceptif est dû également à la modification du mucus cervical et à l'inhibition de la nidation à la suite de l'atrophie de l'endomètre (blocage de la phase proliférative de l'endomètre).

    2. secondaire
      Fait baisser le taux de glycogène hépatique et diminue l'activité phosphorylase hépatique.
      Entraine un décalage thermique (hyperthermie) comme la progestérone.

    Effets Recherchés

    1. ANTICONCEPTIONNEL (principal)

    2. PROGESTATIF (principal)

    3. ANTIOESTROGENE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE LUTEALE (principale)

    2. METRORRAGIE FONCTIONNELLE (principale)
      Par insuffisance lutéale.

    3. DYSMENORRHEE (principale)

    4. SYNDROME PREMENSTRUEL (principale)

    5. STERILITE (principale)
      Par insuffisance lutéale.

    6. ENDOMETRIOSE (principale)

    7. CONTRACEPTION ORALE (principale)

    Effets secondaires

    1. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    2. ACCIDENT THROMBOEMBOLIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX OESTROGENES
      DIABETE
      HYPERLIPIDEMIE
      HYPERTENSION ARTERIELLE
      OBESITE
      TABAGISME

    3. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL (CERTAIN TRES RARE)

    4. INSUFFISANCE VEINEUSE(AGGRAVATION) (CERTAIN RARE)

    5. ACNE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Due à l'effet androgénique, elle survient surtout chez les femmes prédisposées.

    6. SEBORRHEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Due à l'effet androgénique, elle survient surtout chez les femmes prédisposées.

    7. ALOPECIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Due à l'effet androgénique, elle survient surtout chez les femmes prédisposées.

    8. CHLOASMA (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      EXPOSITION SOLAIRE

    9. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)

    10. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    11. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    12. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    13. HIRSUTISME (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    14. RAUCITE DE LA VOIX (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    15. TROUBLE MENSTRUEL (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

      A type d'irrégularités du cycle menstruel, de modifications du volume des règles, de saignements intermenstruels.

    16. SPOTTING (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEBUT DE TRAITEMENT
      MICROPILULE

    17. METRORRAGIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

    18. MASTOPATHIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

    19. MASTODYNIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

    20. GROSSESSE EXTRA-UTERINE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

      Par diminution de la motilité tubaire.

    21. TOXICITE HEPATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX OESTROGENES

    22. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      En cas de terrain prédisposé :
      - Br Med J 1968;2:281.

    23. BSP(RETENTION) (CERTAIN RARE)

    24. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Le plus souvent modérée.

    25. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Le plus souvent modérée et transitoire.

    26. ADENOME HEPATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX OESTROGENES
      TRAITEMENT PROLONGE

    27. NERVOSITE (CERTAIN RARE)
      Surtout en début de traitement.

    28. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    29. CEPHALEE (CERTAIN RARE)
      Elles peuvent parfois être le premier signe d'un accident thromboembolique.

    30. DEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANTECEDENTS DE DEPRESSION

      Surtout en cas de terrain prédisposé.

    31. LIBIDO(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)

    32. POLYNEVRITE (A CONFIRMER )

    33. CANCER DU SEIN (A CONFIRMER )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      ADMINISTRATION PROLONGEE
      FORTE DOSE

      Conditions exclusives d'apparition : fortes doses, utilisation prolongée en tant qu'oestroprogestatif, femmes de moins de 25 ans :
      - Lancet 1983;2:927.

    Précautions d'emploi

    1. DIABETE

    2. HYPERTENSION ARTERIELLE

    3. INSUFFISANCE VEINEUSE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Risque de masculinisation d'un foetus féminin lors de l'utilisation de fortes doses.
      Risque d'hypospadias.

    2. ANTECEDENTS THROMBOEMBOLIQUES

    3. MALADIE HEPATIQUE PREEXISTANTE
      Récente ou chronique. Antécédent d'ictère gravidique.

    4. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    5. HYPERANDROGENIE

    6. ALLAITEMENT

    7. PORPHYRIE

    Posologie et mode d'administration

    Utilisé à la dose de 4,9 milligrammes par prise associé avec le mestranol à la dose de soixante quinze microgrammes;
    Dose usuelle par voie orale chez la femme adulte:
    Un comprimé du mélange le soi au coucher du 5ème au 26ème jour du cycle.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Bonne résorption par le tube digestif.
    Répartition
    tropisme: endomètre, myomètre, cervix, erythrocytes.
    Liaison aux protéines plasmatiques.

    Bibliographie

    - Ann N.Y. Acad Sci 1958;71:560.
    - Gazette Med 1968:75.
    - Acta endocrinologica 1971;66:385.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil