MITOGUAZONE DICHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 4/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    1,1'-[(méthyléthanediylidène)dinitrilo]diguanidine

    Ensemble des dénominations


    CAS : 7059-23-6
    autre dénomination : METHYL-GAG
    autre dénomination : METHYLGLYOXAL BISGUANYLHYDRAZONE DICHLORHYDRATE autre dénomination : DICHLORHYDRATE DE MITOGUAZONE
    bordereau : 811
    code expérimentation : CERM 10063
    code expérimentation : NSC-32946
    rINNM : MITOGUAZONE DIHYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : MITOGUAZONE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibe la synthèse des polyamines.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. LEUCEMIE AIGUE LYMPHOBLASTIQUE (principale)

    2. LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE (principale)

    3. LEUCEMIE MYELOIDE CHRONIQUE(CRISE BLASTIQUE) (principale)

    Effets secondaires

    1. STOMATITE (CERTAIN FREQUENT)

    2. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    4. ULCERE DE L'INTESTIN GRELE (CERTAIN RARE)

    5. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    6. PHARYNGITE (CERTAIN FREQUENT)

    7. LARYNGITE (CERTAIN FREQUENT)

    8. GLYCEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN FREQUENT)
      Survient au cours de la perfusion.

    9. NEUTROPENIE (CERTAIN )

    10. THROMBOPENIE (CERTAIN )

    11. APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN )

    12. DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN RARE)

    13. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN RARE)

    14. ARYTHMIE VENTRICULAIRE (CERTAIN RARE)

    15. ASTHENIE (CERTAIN FREQUENT)

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. LEUCOPENIE

    3. THROMBOPENIE

    4. APLASIE MEDULLAIRE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE Perfusion lente

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par voie parentérale (perfusion veineuse lente après dissolution dans 250 millilitres de sérum glucosé) :
    - Adultes : cent cinquante à deux cents milligrammes par mètre carré (150 à 200 mg/m2) tous les 2 jours ou quatre-vingts à trois cents milligrammes par jour (80 à 300 mg/j) par cure de 3 à 5 jours.
    - Enfants (de 0 à 15 ans) : trente à deux cents milligrammes par jour (30 à 200 mg/j).
    .
    Surveillance clinique rigoureuse, hématologique en particulier mais également digestive et cutanéomuqueuse; surveillance de la glycémie. Réduction de moitié de la posologie aux premiers signes de toxicité (stomatite en général).

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION 60 % voie rénale
    - 2 - ELIMINATION 20 % voie fécale

    Elimination
    *Voie rénale : 60 % de la dose sont éliminés en 3 semaines sous forme inchangée après injection IV.
    *Voie fécale : l'élimination par voie fécale représente 20 % de la dose administrée.

    Bibliographie

    - Clin Pharmacol Ther 1965;6:31.
    - Rev Prat 1969;19,27:3915-3923.
    - Dossier du CNHIM 2001;22:271

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil