METHYLERGOMETRINE MALEATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N-(HYDROXYMETHYL-1 PROPYL)D LYSERGAMIDE MALEATE

    Ensemble des dénominations

    BANM : METHYLERGOMETRINE MALEATE
    CAS : 57432-61-8
    DCIMr : MALEATE DE METHYLERGOMETRINE
    autre dénomination : MALEATE DE METHYLERGOMETRINE
    autre dénomination : METHYLERGOBASINE MALEATE
    autre dénomination : METHYLERGONOVINE MALEATE
    bordereau : 502
    rINNM : METHYLERGOMETRINE MALEATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : METHYLERGOMETRINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. OCYTOCIQUE (principale certaine)

    2. UTEROTONIQUE (principale certaine)

    3. ANTISEROTONINE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      timulation directe de la musculature lisse.
      Action oxytocique et utérotonique, renforcée par le groupement méthyl.
      Peu d'action sur le système cardiovasculaire.

    Effets Recherchés

    1. HEMOSTATIQUE UTERIN (principal)

    2. OCYTOCIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. METRORRAGIE (principale)

    2. HEMORRAGIE POST-PARTUM (principale)

    3. HEMORRAGIE POSTABORTUM (principale)

    4. CESARIENNE(ADJUVANT) (principale)
      Traitement des hémorragies postopératoires.

    5. CURETAGE (principale)
      Traitement des hémorragies postopératoires.

    6. ATONIE UTERINE (secondaire)

    7. DELIVRANCE DIRIGEE (secondaire)

    8. ENGORGEMENT MAMMAIRE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. PRURIT (CERTAIN RARE)

    2. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)
      De type paroxystique, décrite au cours du post-partum :
      - Presse Med 1978;7:467.

    3. BRADYCARDIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    4. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    5. ARYTHMIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    6. SPASME CORONARIEN (CERTAIN )
      Un cas (triple vasospasme), deux minutes après injection IV :
      - Eur Heart J 1990;11:1127-1129.
      Angor par spasme coronarien après prise orale (12 mg X3/j pendant 4 j) :
      - Lancet 1991;338:317.

    7. INFARCTUS DU MYOCARDE (CERTAIN )
      Un cas après injection IM lors d'une hémorragie utérine :
      - Am J Cardiol 1991;68:823-824.
      Un cas chez une femme sans antécédents coronariens lors de l'utilisation en post-partum:
      - Am J Emerg Med 1998;16:502-504.

    8. ANGOR (CERTAIN )
      Un cas :
      - Cardiovasc Drugs Ther 1995;9:631-632.

    9. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    10. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    11. DIARRHEE (CERTAIN FREQUENT)

    12. SOIF (CERTAIN FREQUENT)

    13. PARESTHESIE (CERTAIN FREQUENT)

    14. CONFUSION MENTALE (CERTAIN FREQUENT)

    15. VERTIGE (CERTAIN FREQUENT)

    16. BOURDONNEMENT D'OREILLE (CERTAIN FREQUENT)

    17. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)
      - Presse Med 1978;7,6:467.

    18. COMA (CERTAIN TRES RARE)
      Provenant d'une ischémie cérébrale par artériospasme, entrainant convulsions et oedème, après administration IV en post-partum :
      - Anesth Analg Rean 1981;38:717.

    19. ISCHEMIE DES EXTREMITES (A CONFIRMER )
      Un cas d'ischémie aiguë des membres inférieurs après prise orale :
      - Presse Med 1987;16:1865.

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    2. INSUFFISANCE RENALE

    3. SEPTICEMIES

    4. INSUFFISANCE CORONARIENNE
      Un cas d'angor :
      - Cardiovasc Drugs Ther 1995;9:631-632.
      Un cas d'infarctus du myocarde après injection IM lors d'une hémorragie utérine :
      - Am J Cardiol 1991;68:823-824.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. DILATATION(PERIODE DE)

    3. EXPULSION(PERIODE D')

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle chez l'adulte:
    - par voie orale, dans les ménorragies ou metrorragies:
    0,75 milligramme en 3 prises.
    - par voie intramusculaire, dans les hémorragies de la délivrance:
    0,2 milligrammes.
    - par voie intraveineuse dans les hémorragies utérines:
    Cinquante à cent microgrammes..
    - par voie intramurale dans les césariennes:
    0,2 milligramme.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Résorption rapide par le tube digestif.
    Actif par voie orale.
    Métabolisme
    Rapide, vraisemblablement hépatique.

    Bibliographie

    - Drugs 1998;56:523-535.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil