HYDROXYESTRONE DIACETATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 29/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DIHYDROXY-3,16ALPHA OXO-17 ESTRATRIENE-1,3,5(10)DIACETATE

    Ensemble des dénominations


    CAS : 1247-71-8
    autre dénomination : 16ALPHA-HYDROXYESTRONE DIACETATE
    autre dénomination : 16ALPHA-HYDROXYOESTRONE DIACETATE
    bordereau : 710 code expérimentation : RD 310

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ESTROGENE (principale certaine)
      Pouvoir estrogénique faible.
      Action trophique essentiellement vulvo-vaginale.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      N'agit pas sur l'endomètre, ne provoque pas d'ovulation.
      Agit sur la sphèe génitale externe, action trophique et mucifiante.

    Effets Recherchés

    1. OESTROGENIQUE (principal)
      ESSENTIELLEMENT LOCAL.

    Indications Thérapeutiques

    1. TROUBLE TROPHIQUE VULVOVAGINAL (principale)
      Prurit vulvaire, dyspareunie, frigidité. D'origine ovarioprive ou iatrogene.

    2. VAGINITE (principale)
      Leucorrhées , vulvovaginites de la petite fille.

    3. STERILITE (principale)
      Par insuffisance de la glaire cervicale.

    Effets secondaires

    1. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Lié à la rétention hydrosodée.

    2. OEDEME (CERTAIN RARE)
      Lié à la rétention hydrosodée.

    3. INSUFFISANCE VEINEUSE(AGGRAVATION) (CERTAIN RARE)

    4. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    5. CHLOASMA (CERTAIN TRES RARE)

    6. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    7. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    8. MASTODYNIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Doit faire suspecter l'existence d'une pathologie sous-jacente.

    9. IRRITABILITE (CERTAIN RARE)

    10. DEPRESSION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANTECEDENTS DE DEPRESSION

    11. COMITIALITE(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)

    12. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    13. LIBIDO(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)

    14. AMYLASEMIE(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )

    15. PANCREATITE AIGUE (A CONFIRMER )

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. MALADIE THROMBOEMBOLIQUE
      ARTERIELLE OU VEINEUSE.

    2. THROMBOSE VEINEUSE(ANTECEDENT)

    3. EMBOLIE PULMONAIRE(ANTECEDENT)

    4. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL(ANTECEDENT)

    5. THROMBOSE ARTERIELLE(ANTECEDENT)

    6. INFARCTUS DU MYOCARDE(ANTECEDENT)

    7. MIGRAINE

    8. EPILEPSIE

    9. DEPRESSION

    10. TABAGISME

    11. ASSOCIATION A L'ALCOOL
      La consommation d'alcool (supérieure à 5 grammes/jour) augmenterait le risque de cancer du sein chez les femmes utilisant des estrogènes de substitution :
      - J Clin Endocrinol Metab 1997;82:1656-1658.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. ALLAITEMENT

    3. PORPHYRIE

    4. PORPHYRIE CUTANEE

    5. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE

    6. CANCER DU SEIN

    7. CANCER DE L'UTERUS

    8. TUMEUR HYPOPHYSAIRE

    9. ICTERE GRAVIDIQUE(ANTECEDENT)

    10. MALADIE HEPATIQUE PREEXISTANTE
      Récente ou chronique. Antécédent d'ictère gravidique.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    * troubles trophiques vulvo-vaginaux, vaginites:
    Deux à trois cents microgrammes par jour jusqu'à obtention des résultats désirés, en 2 à 4 prises, de préférence avant les repas.
    * stérilité par insuffisance de la glaire cervicale:
    Ciqn à sept cents microgrammes pendant les 8 à 10 jours qui précèdent l'ovulation en 2 à 4 prises, de préférence avant les repas.

    - chez l'enfant:
    * vulvo-vaginite de la petite fille:
    Cent à rois cents microgrammes par jour pendant 15 à 30 jours, en 2 à 4 prises, de préférence avant les repas.

    Surveillance du traitement:
    Avant, et périodiquement au cours du traitement:
    Poids, tension artérielle, état veineux, seins, utérus, frottis vaginaux, glycémie, cholestérolémie, triglycéridémie.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Résorption rapide par le tube digestif.

    Bibliographie

    - Therapie 1961;16:849.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil