FIPEXIDE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 15/3/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de 1-[2-(4-chlorophénoxy)acétyl]-4-(3,4-méthylènedioxybenzyl)pipérazine

    Ensemble des dénominations


    CAS : 34161-23-4 DCIM : CHLORHYDRATE DE FIPEXIDE
    bordereau : 1623
    code expérimentation : BP-662
    rINNM : FIPEXIDE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : FIPEXIDE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIDEPRESSEUR (secondaire certaine)

    Effets Recherchés

    1. PSYCHOTONIQUE (principal)
      L'efficacité clinique n'est pas clairement démontrée.

    2. ANTIDEPRESSEUR (accessoire)
      L'efficacité clinique n'est pas clairement démontrée.

    Indications Thérapeutiques

    1. ASTHENIE (principale)

    Effets secondaires

    1. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)
      Réaction d'hypersensibilité cédant à l'arrêt du traitement.

    2. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)
      Réaction d'hypersensibilité cédant à l'arrêt du traitement.
      - Presse Med 1989;18:1076
      - Prescrire 1990;10,97:248.
      Parfois associée à une hyperéosinophilie et à une pneumopathie interstitielle, elle récidive en cas de réintroduction et cède dans tous les cas à l'arrêt du traitement :
      - Therapie 1990;45,5:429-431.

    3. EOSINOPHILIE (CERTAIN )
      Dans le cadre d'un syndrome associant fièvre, hyperéosinophilie et pneumopathie interstitielle. Cède à l'arrêt du traitement. Récidive en cas de reprise du traitement :
      - Therapie 1990;9,45,5:429-431.

    4. NEUTROPENIE (CERTAIN )
      Dans le cadre d'un syndrome associant fièvre, hyperéosinophilie et pneumopathie interstitielle. Cède à l'arrêt du traitement. Récidive en cas de reprise du traitement :
      - Therapie 1990;9,45,5:429-431.

    5. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN )
      Dans le cadre d'un syndrome associant fièvre, hyperéosinophilie et pneumopathie interstitielle. Cède à l'arrêt du traitement. Récidive en cas de reprise du traitement :
      - Therapie 1990;9,45,5:429-431.

    6. PNEUMONIE INTERSTITIELLE (CERTAIN )
      Dans le cadre d'un syndrome associant fièvre, hyperéosinophilie et pneumopathie interstitielle. Cède à l'arrêt du traitement. Récidive en cas de reprise du traitement :
      - Therapie 1990;9,45,5:429-431.

    7. INSOMNIE (CERTAIN TRES RARE)

    8. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Publication sur les convulsions sous antidépresseurs :
      - J Clin Psychiatry 1993;54:289-299.

    9. HEPATITE CYTOLYTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - Gastroenterol Clin Biol 1990;14:513-514.

    10. HEPATITE FULMINANTE (A CONFIRMER )
      Trois cas :
      - J Hepatology 1992;15:144-146.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. ENFANT

    2. ALLERGIE A CETTE SUBSTANCE

    3. GROSSESSE

    4. ALLAITEMENT

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte :
    Six à douze cents milligrammes par jour en 3 prises, la dernière prise doit être avant 16 heures.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Absorption par le tractus digestif.
    Pic plasmatique 1 heure environ après prise orale.
    Elimination
    *Voie rénale.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil