SULFACETAMIDE SODIQUE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 16/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N-(AMINO-4 PHENYLSULFONYL)ACETAMIDE SODIQUE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : SULPHACETAMIDE SODIQUE
    bordereau : 1351

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    2. SULFAMIDE ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    3. ANTISEPTIQUE EXTERNE (principale certaine)

    4. ANTISEPTIQUE URINAIRE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Bactériostatique: antagoniste compétitif de l'acide para-aminobenzoïque, empêche l'incorporation de l'acide para-aminobenzoïque dans l'acide folique (facteur de croissance des microorganismes), par inhibition de la dihydroptéroate synthétase.
      Les bactéries insensibles sont perméables à l'acide folique préformé et utilisent l'acide folique exogène.

    2. secondaire
      Propriétés antiseptiques urinaires dûes à une élimination rénale rapide, donnant une concentration urinaire importante, il existe de plus une grande solubilité dans l'urine, et une acétylation modérée.

    Effets Recherchés

    1. ESCHERICHIA COLI (principal)

    2. AEROBACTER (principal)

    3. KLEBSIELLA PNEUMONIAE (principal)

    4. PROTEUS MIRABILIS (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION OCULAIRE (principale)

    2. INFECTION URINAIRE (principale)

    3. INFECTION CUTANEE (principale)

    Effets secondaires

    1. SENSATION DE BRULURE OCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    2. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN )

    3. ICTERE GRAVE (CERTAIN TRES RARE)

    4. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    5. ICTERE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    6. POLYNEVRITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    7. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    8. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    9. BLOC NEUROMUSCULAIRE (A CONFIRMER )

    10. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (A CONFIRMER )

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. PORPHYRIE CUTANEE

    Contre-Indications

    1. PLAIE DE LA CORNEE

    2. DEFICIT EN G6PD
      Risque d'anémie hémolytique :
      - William JW.Hematology.New York :
      Mc Graw-Hill,1990;ISBN 0-07-070384-1.
      - Lettre du Pharmacologue 1991;5,8:283-285.

    3. PORPHYRIE

    4. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE

    5. ALLAITEMENT
      A proscrire en période d'allaitement ou nécessitant de différerer celui-ci car risque de rash cutané, d'anémie hémolytique si déficit en G6PD, d'ictère nucléaire.

    6. GROSSESSE
      Information manquante.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale dans les infections urinaires:
    - chez l'adulte:
    Trois grammes par jour en 3 prises.
    - chez l'enfant:
    Soixante milligrammes par kilo et par jour en 3 prises.

    Usage externe en applications locales sous forme de collyre dans les infections oculaires: de 10 à 30%, et pommade ophtalmique.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - REPARTITION lait

    Absorption
    Bonne résorption par le tube digestif; taux plasmatique maximum en 3 heures; pénètre bien les liquides et tissus oculaires.
    Répartition
    Lié aux protéines plasmatiques (20%).
    Répartition dans tous les tissus.
    Passe la barrière hématoencéphalique.
    Passe dans le lait.

    Métabolisme
    Subit une n-acétylation en N 4.
    Elimination
    Voie rénale:
    Ne subit pas de réabsorption tubulaire.
    80% sont éliminés en 48 heures, dont la moitié sous forme de dérivé N-acétylé, produit très soluble dans l'urine.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil