CINCHONINE-RESORCINE DICHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 30/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    COMBINAISON EQUIMOLECULAIRE DE(QUINOLYL-4)(VINYL-5 QUINUCLIDINYL- 2)METHANOL ET DE RESORCINOL DICHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : BICHLORHYDRATE DE CINCHONINE RESORCINE
    autre dénomination : CINCHONINE-RESORCINE BICHLORHYDRATE
    autre dénomination : RESORCINCHONIOL BICHLORHYDRATE
    bordereau : 1135

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : RESORCINCHONIOL

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIPALUDEEN (principale certaine)

    2. ANTISEPTIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Probablement identique à la quinine, soit:
      Antipaludéen: poison protoplasmique en général (dénaturation protéique), d'où sa toxicité pour le plasmodium.
      Interférence avec le métabolisme glucidique : empêche la transformation du glucose en lactate.
      Empêche l'incorporation du phosphore dans l'ADN et l'ARN; diminue la fixation active d'oxygène par le plasmodium.
      Agit sur la forme érythrocytaire asexuée de tous les plasmodium (schizonticide).
      Antipyrétique: agirait sur le centre hypothalamique de la thermorégulation.

    2. secondaire
      Le resorcinol apporte la propriété antiseptique liée à sa fonction diphenol.

    Effets Recherchés

    1. ANTIPALUDEEN (principal)

    2. ANTIPALUDEEN SCHIZONTICIDE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. PALUDISME (principale)

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN )

    2. BOURDONNEMENT D'OREILLE (CERTAIN )

    3. NAUSEE (CERTAIN )

    4. VOMISSEMENT (CERTAIN )

    5. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN )

    6. PALPITATION (CERTAIN )

    7. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN )

    8. DELIRE (CERTAIN )

    9. CONFUSION MENTALE (CERTAIN )

    10. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN )

    11. COMA (CERTAIN )

    12. INSUFFISANCE RENALE AIGUE (CERTAIN )

    13. URTICAIRE (CERTAIN )

    14. OEDEME ANGIONEUROTIQUE (CERTAIN )

    15. PRURIT (CERTAIN )

    16. ERYTHRODERMIE (CERTAIN )

    17. ANEMIE HEMOLYTIQUE (CERTAIN )

    18. THROMBOPENIE (CERTAIN )

    19. PURPURA (CERTAIN )

    20. AMAUROSE (CERTAIN )

    21. DYSCHROMATOPSIE (CERTAIN )

    22. SURDITE (CERTAIN )

    23. BILIEUSE HEMOGLOBINURIQUE (CERTAIN )

    24. HEMOGLOBINURIE (CERTAIN )

    25. ICTERE (CERTAIN )

    Précautions d'emploi

    1. FIBRILLATION AURICULAIRE

    2. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    Contre-Indications

    1. IDIOSYNCRASIE QUINIQUE

    2. NEVRITE OPTIQUE

    3. BILIEUSE HEMOGLOBINURIQUE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    N'est specialisé en France qu'en association avec des sels de quinine, quinidine et cinchonidine.
    Utilisable par voie orale ou IV.

    Bibliographie

    - Clin Pharmacol Ther 1966;7:48.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil